spot_imgspot_imgspot_img

Budget 2024 de la RDC : 49,7% pour les dépenses de fonctionnement et 34,4% pour l’investissement

Partager

La République Démocratique du Congo a récemment dévoilé son budget pour l’année 2024, s’élevant à 40 464 milliards de francs congolais (environ 16,6 milliards USD). Cette enveloppe marque une augmentation significative de 24,7% par rapport à l’année précédente. Une analyse détaillée des principaux secteurs bénéficiaires, des allocations budgétaires et des priorités de l’État pour l’année à venir met en lumière les orientations et défis économiques du pays.

Les dépenses de fonctionnement dominent le budget 2024, représentant 49,7% du total. Cette allocation importante souligne l’engagement de l’État à maintenir les services publics et à assurer une gestion administrative efficace. En parallèle, les dépenses d’investissement constituent 34,4% du budget, indiquant une volonté de renforcer les infrastructures et les services essentiels. Les dépenses de personnel s’élèvent à 23,6%, reflétant l’importance des ressources humaines dans le fonctionnement de l’État. Par ailleurs, les transferts et interventions de l’État représentent 18,8% du budget, tandis que les constructions, réfections et réhabilitations absorbent 15,3% de l’enveloppe budgétaire.

La sécurisation du pays et les secteurs sociaux sont au cœur des priorités du budget 2024. Le programme de développement local des 145 territoires bénéficie d’environ 299 millions USD, soit 2,7% du budget global. La santé publique et l’enseignement primaire reçoivent chacun environ 5 000 milliards de francs congolais, mettant en évidence l’attention particulière portée aux services sociaux de base. En termes d’investissements sur ressources extérieures, ceux-ci représentent 2,4% du PIB en 2020, une augmentation notable par rapport à 1,2% en 2019, bien qu’ils constituent 13% du budget général. Malgré cette croissance, le niveau agrégé des investissements (6,6% du PIB) reste en dessous de la moyenne des pays d’Afrique subsaharienne (14% du PIB).

L’augmentation du budget de la RDC entre 2023 et 2024, passant de 13,3 à 16,6 milliards USD, reflète une dynamique positive malgré les défis économiques. Cependant, certains observateurs critiquent la répartition des fonds, estimant que les secteurs sociaux ne reçoivent pas suffisamment de ressources comparé aux dépenses de fonctionnement et de personnel. Le financement du budget repose principalement sur les recettes internes, représentant 87,9% du budget général. Les recettes fiscales constituent la majeure partie, avec 8 443,9 milliards de FC, marquant une croissance de 26,4% par rapport à 2018. Les recettes extérieures et celles des budgets annexes complètent le financement, bien que leur contribution soit relativement moindre.

Le budget 2024 de la RDC montre une volonté claire de renforcer les secteurs sociaux et sécuritaires tout en maintenant une part significative pour les dépenses de fonctionnement. Toutefois, pour atteindre un développement durable et comparable à d’autres nations de la région, une augmentation des investissements publics est essentielle. La gestion et l’allocation efficaces des ressources seront déterminantes pour l’avenir économique du pays.

La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une