spot_imgspot_imgspot_img

Collecte des recettes publiques en RDC : 11 636,7 milliards de CDF amassés par la DGI, DGDA et DGRAD

Partager

Les récentes publications de la Banque Centrale du Congo (BCC) révèlent des chiffres significatifs en matière de collecte de recettes publiques. Durant les six premiers mois de l’année, les régies financières du pays ont mobilisé un total de 15 675,1 milliards de Francs congolais (CDF).

Performance des régies financières

Selon les données fournies par la BCC, la Direction générale des impôts (DGI), la Direction générale des douanes et accises (DGDA) ainsi que la Direction générale des recettes administratives, judiciaires, domaniales et de participations (DGRAD) ont réussi à amasser 11 636,7 milliards de CDF, ce qui représente plus de 4 milliards de dollars américains. Ces résultats traduisent une mobilisation notable des ressources fiscales et douanières du pays.

Dépenses publiques et solde budgétaire

Parallèlement, les dépenses du gouvernement congolais sur la même période ont atteint 13 717,6 milliards de CDF, soit environ 4,8 milliards de dollars. Malgré ces dépenses conséquentes, un solde excédentaire de 700 millions de dollars a été enregistré, indiquant une gestion efficace des finances publiques.

Focus sur juin 2024

Pour le mois de juin 2024, les recettes publiques se sont élevées à 2 018,2 milliards de CDF, équivalant à 710,6 millions de dollars au taux de change officiel de 2 840 CDF pour un dollar américain. Sur ce total, les régies financières ont capté 1 291,4 milliards de CDF, marquant un taux de mobilisation de 63,9 %.

Les recettes fiscales issues des impôts directs et indirects se sont chiffrées à 650,1 milliards de CDF, tandis que celles provenant des douanes et accises ont atteint 346,7 milliards de CDF. En outre, les recettes administratives, domaniales et judiciaires ont contribué à hauteur de 294,6 milliards de CDF.

Détail des dépenses publiques

Les décaissements effectués au cours de cette période se sont élevés à 1 915,3 milliards de CDF, avec une prépondérance des dépenses courantes. Ces dernières incluent principalement les salaires des agents de l’État et les frais de fonctionnement des institutions et ministères, s’élevant respectivement à 828,3 milliards de CDF et 605,1 milliards de CDF.

Prévisions pour le mois en cours

Le plan de trésorerie pour le mois de juin courant prévoit des recettes publiques de 1 496,3 milliards de CDF contre des dépenses publiques estimées à 1 965,6 milliards de CDF. Ces prévisions indiquent une vigilance continue dans la gestion des finances publiques, avec une attention particulière portée à l’équilibre budgétaire.

M. KOSI

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une