spot_imgspot_imgspot_img

Croissance mondiale : des disparités persistent selon le FMI

Partager

L’après-pandémie a laissé un paysage économique mondial marqué par des perturbations persistantes des chaînes d’approvisionnement, une crise énergétique et alimentaire exacerbée par le conflit en Ukraine, et une flambée de l’inflation entraînant un resserrement synchronisé des politiques monétaires à l’échelle mondiale. La croissance économique mondiale a atteint son plus bas niveau, 2,3 %, fin 2022, alors que l’inflation globale atteignait un pic médian de 9,4 %.

Selon les prévisions des dernières Perspectives de l’économie mondiale, la croissance devrait rester stable autour de 3,2 % pour cette année et la suivante, avec une baisse progressive du taux médian d’inflation globale, passant de 2,8 % fin 2024 à 2,4 % fin 2025. Les indicateurs montrent majoritairement un « atterrissage en douceur » pour l’économie mondiale.

L’amélioration de l’offre, notamment grâce à la dissipation des chocs sur les prix de l’énergie et au rebond significatif de l’offre de main-d’œuvre soutenue par une immigration importante dans de nombreux pays développés, explique la résilience de la croissance et la rapidité de la désinflation.

Cependant, des défis se profilent à l’horizon. Les décideurs doivent se concentrer sur des mesures favorisant la résilience économique, telles que le renforcement des finances publiques et l’amélioration des perspectives de croissance.

M. kosi

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une