spot_imgspot_imgspot_img

Hausse de 12% du cuivre à Londres malgré les débuts chancelants de l’économie chinoise

Partager

Ce matin, les marchés montrent une tendance à la hausse, effaçant partiellement les pertes subies mardi. Après avoir absorbé les indicateurs économiques chinois moins encourageants au début de la semaine, les investisseurs semblent désormais réagir aux signes de possibles contraintes d’approvisionnement. Les spéculations jouent également un rôle dans la remontée des prix observée. À Londres, le prix du cuivre pour les livraisons à trois mois a franchi à nouveau la barre des 9 600 $/tonne, marquant ainsi une augmentation de plus de 12 % depuis le début de l’année.

Les analystes de Citi soulignent qu’il existe encore des opportunités pour couvrir les positions courtes et ouvrir de nouvelles positions longues. « Les prix pourraient continuer à monter, soutenus par l’amélioration des indices PMI américains, une contraction des stocks plus forte que prévue sur le marché physique et des perturbations de l’offre », expliquent-ils.

En ce qui concerne l’aluminium, il demeure solide, se maintenant à des niveaux proches de ceux de la veille, à 2 590 $/tonne.

En outre, les importations chinoises de produits en aluminium et d’aluminium brut ont enregistré une hausse impressionnante de 89,8 %, atteignant 380 000 tonnes en mars. Sur le premier trimestre, les importations se chiffrent à 1,1 million de tonnes, soit une augmentation de 92,3 % par rapport à l’année précédente.

Rédaction par l’équipe éditoriale de Lepoint.cd

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une