spot_imgspot_imgspot_img

La dette publique de la RDC passe de 5,6 à 10,5 milliards USD entre 2019 et 2024

Partager

Entre 2010 et 2019, la RDC a réussi à réduire considérablement sa dette publique. En 2010, la dette extérieure publique s’élevait à 5,7 milliards de dollars US. Grâce au programme PPTE (Pays Pauvres Très Endettés), la RDC a obtenu un allègement de dette significatif, faisant passer ce chiffre à 5,2 milliards de dollars US en 2019. Ce programme a permis de réduire le ratio dette extérieure publique/PIB de 102% à 12,45% sur cette période. L’impact positif de ce programme sur les finances publiques de la RDC est indéniable.

Cependant, cette dynamique positive n’a pas perduré. Depuis 2019, la dette publique de la RDC est repartie à la hausse. Selon les données de la Direction Générale de la Dette Publique (DGDP), le déficit budgétaire a presque doublé, passant de 5,6 milliards de dollars en 2019 à 10,5 milliards de dollars en 2024. Cette augmentation alarme les experts, qui craignent que la RDC ne s’engage de nouveau dans une spirale de dette insoutenable, compromettant ainsi ses perspectives de développement économique.

La situation sécuritaire dans l’est du pays a également eu des répercussions considérables sur la dette publique. La poursuite des conflits dans cette région constitue un risque majeur pour la croissance économique. La RDC est le pays d’Afrique avec le plus grand nombre de personnes déplacées internes, ce qui fragilise l’économie et les finances publiques. Les combats ont détruit de nombreuses infrastructures essentielles, perturbant l’activité économique et créant des pénuries alimentaires en déséquilibrant les marchés agricoles.

La prédation politique a exacerbé ces problèmes, avec des revenus détournés au lieu d’être investis dans l’entretien des infrastructures, aggravant ainsi la vulnérabilité de l’économie. Ces facteurs ont contribué à l’augmentation de la dette publique, mettant en péril les efforts de développement.

L’analyse de ces informations montre que la RDC a connu des phases contrastées en matière de gestion de sa dette publique. La période de 2010 à 2019 a été marquée par une gestion prudente et efficace, facilitée par l’allègement de dette du programme PPTE. Cependant, depuis 2019, la tendance s’est inversée, et la dette publique a de nouveau pris une trajectoire ascendante.

La situation sécuritaire dans l’est de la RDC joue un rôle crucial dans cette évolution. Les conflits et la mauvaise gestion des ressources ont eu des effets néfastes sur l’économie et les finances publiques, exacerbant les défis déjà présents.

Il est essentiel que le gouvernement congolais prenne des mesures rigoureuses pour stabiliser la situation économique et sécuritaire du pays. Sans cela, la RDC risque de retomber dans une crise de la dette qui pourrait compromettre durablement son développement.

M. KOSI

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une