spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneLa guinée-bissau face à ses réformes : 38,4 millions $ de soutien...

La guinée-bissau face à ses réformes : 38,4 millions $ de soutien du FMI malgré une inflation à 7,2%

spot_img

En début d’année 2023, la République de Guinée-Bissau a bénéficié d’un appui financier significatif, s’élevant à plus de 38 millions de dollars, accordé par le Fonds Monétaire International (FMI) sous l’égide de l’accord de Facilité Élargie de Crédit (FEC). Cet engagement financier visait à appuyer le pays dans un contexte marqué par des défis économiques et sociopolitiques considérables. Malgré ces turbulences, le FMI a observé une progression notable dans la mise en œuvre des réformes structurelles préconisées.

La mise en application de ce programme financier a cependant révélé des résultats inégaux. Selon le rapport diffusé par le FMI ce mardi 12 mars 2024, suite à la mission d’évaluation dirigée par Jose Gijon, le pays a été confronté à une baisse de ses recettes fiscales, à une volatilité salariale, ainsi qu’à une augmentation des dépenses publiques liées aux élections législatives de 2023. Ces éléments ont contribué à une performance mitigée dans le cadre du programme FEC.

Néanmoins, dans un environnement économique et sociopolitique complexe, des avancées ont été réalisées concernant les réformes structurelles. Le FMI note que « trois des neuf repères structurels prévus pour décembre 2023 ont été atteints, et deux autres ont été finalisés avec un léger retard. Par ailleurs, trois objectifs fixés pour mars 2024 et un pour septembre de la même année ont déjà été accomplis ».

Concernant la croissance économique, le FMI souligne une résilience notable de l’économie bissau-guinéenne, avec un taux de croissance atteignant 4,3% en 2023, légèrement supérieur au taux de 4,2% de l’année précédente. L’inflation moyenne s’est établie à 7,2% durant la même période.

Le programme FEC, d’un montant total de 38,4 millions de dollars sur trois ans, a été initié pour soutenir la Guinée-Bissau dans le maintien de la viabilité de sa dette et encourager une reprise économique durable, tout en créant les conditions favorables à une croissance inclusive. Le FMI insiste sur l’importance de poursuivre les réformes budgétaires profondes et de renforcer la gouvernance ainsi que la stabilité politique pour assurer la réussite du programme.

Il est à noter que le pays a réussi à déjouer une tentative de coup d’État en décembre 2023, événement survenant un an après une précédente tentative. Cet épisode a entraîné la dissolution du Parlement et du gouvernement.

Au terme de cette mission d’évaluation, un accord de principe a été établi entre les représentants du FMI et les autorités de la Guinée-Bissau, prévoyant un décaissement supplémentaire de près de 8,2 millions de dollars.

Par L’Éditorial

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici