spot_imgspot_imgspot_img

La RDC, géant économique africain : 74,6 % de la population vit avec moins de 2,15 dollars par jour

Partager

La République Démocratique du Congo, vaste comme l’Europe occidentale, se distingue comme le plus grand pays d’Afrique subsaharienne. Riche en ressources naturelles telles que le cobalt et le cuivre, dotée d’un potentiel hydroélectrique considérable, de terres agricoles fertiles, d’une biodiversité exceptionnelle, et abritant la deuxième plus grande forêt tropicale du monde, la RDC regorge de potentialités économiques.

Pourtant, malgré ces atouts, la RDC reste confrontée à d’importants défis socio-économiques. En 2023, environ 74,6 % de la population congolaise vivait avec moins de 2,15 dollars par jour, plaçant le pays parmi les cinq nations les plus pauvres au monde. Cette situation est exacerbée par une instabilité politique persistante, illustrée par les récentes élections générales de décembre 2023 qui ont abouti à un deuxième mandat pour le président Tshisekedi, mais qui n’ont pas encore permis de former un gouvernement majoritaire.

Sur le plan économique, la RDC a enregistré une croissance robuste de son PIB réel, passant de 8,9 % en 2022 à 7,8 % en 2023, soutenue principalement par le secteur minier. Cependant, des défis subsistent, notamment une inflation en hausse, une consommation privée en contraction et un déficit du compte courant qui s’est détérioré. La croissance économique devrait se modérer à 6 % en 2024 et se stabiliser autour de 5,8 % sur la période 2025-26, principalement tirée par le secteur minier.

Sur le plan social, la RDC est confrontée à des défis majeurs en matière de capital humain. Classée au 164e rang sur 174 pays selon l’indice de capital humain 2020, la RDC affiche un indice de capital humain de 0,37, en dessous de la moyenne régionale. Cette situation est notamment due à un taux élevé de retard de croissance chez les enfants, à une faible qualité de l’éducation et à des taux de survie infantile préoccupants.

En outre, les femmes congolaises sont confrontées à des obstacles importants en matière d’éducation, d’emploi et d’autonomisation économique, avec un taux d’achèvement de l’école secondaire deux fois inférieur à celui des hommes. Malgré des progrès notables dans l’accès à l’éducation, la qualité de l’enseignement demeure un défi majeur, avec près de 97 % des enfants de dix ans incapables de lire et de comprendre un texte simple.

En conclusion, la RDC dispose d’un potentiel économique considérable, mais des défis importants persistent en matière de pauvreté, d’instabilité politique, de capital humain et d’inégalités de genre. Pour réaliser pleinement son potentiel, le pays doit s’attaquer à ces défis de manière coordonnée et efficace, en investissant dans l’éducation, la santé, l’emploi et la gouvernance.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une