spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneLe gouvernement congolais approuve le programme d'alimentation scolaire pour stimuler l'éducation

Le gouvernement congolais approuve le programme d’alimentation scolaire pour stimuler l’éducation

spot_img

Par Mitterrand Masamuna, Journaliste Économique

La République Démocratique du Congo s’engage résolument dans un nouvel élan visant à renforcer son système éducatif, grâce à l’adoption récente de la feuille de route du Programme national d’alimentation scolaire. Cette initiative, présentée au Conseil des Ministres du vendredi 27 octobre 2023 par le Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba, s’inscrit dans une dynamique de consolidation de la gratuité de l’enseignement primaire public.

Selon le Ministre congolais de l’EPST, ce programme ambitieux représente une opportunité cruciale pour l’amélioration de l’accès à l’éducation de qualité. Il vise à enrayer le taux d’abandon scolaire et à réduire la déperdition scolaire, favorisant ainsi une meilleure assiduité et le maintien des élèves à l’école.

Le projet sera déployé de manière progressive, avec une phase pilote initiale couvrant cinq (5) provinces éducatives de la ville de Kinshasa. Cette phase pilote touchera un nombre impressionnant de bénéficiaires, totalisant des dizaines de milliers d’élèves, parmi lesquels 6.480 élèves et 163 enseignants de onze (11) écoles soigneusement sélectionnées.

Le choix des écoles pilotes a été effectué suivant des critères rigoureux, mettant l’accent sur les écoles périphériques, les écoles situées dans les camps militaires ou des camps des policiers, ainsi que les écoles à faibles effectifs. Cette sélection méticuleuse vise à garantir l’efficacité maximale de la mise en œuvre du programme.

Il est important de rappeler que lors de la 116è réunion du Conseil des Ministres, le Président Félix Tshisekedi avait donné des instructions claires au Ministre de l’EPST, en soulignant l’importance de la mise en place de cantines scolaires. Cette initiative nationale d’alimentation scolaire est une réponse stratégique aux besoins éducatifs du pays, incarnant un investissement significatif dans l’avenir de la jeunesse congolaise.

À travers cette avancée notable, le Gouvernement Congolais affirme son engagement envers l’éducation et sa détermination à élever le niveau de l’enseignement primaire public. Le programme d’alimentation scolaire, en mettant l’accent sur la réduction de l’abandon scolaire, constitue un pilier essentiel de cette stratégie globale.

Dans un contexte économique en constante évolution, il convient de souligner que l’investissement dans l’éducation est un élément clé de la croissance économique à long terme. Cette initiative devrait contribuer à améliorer la compétitivité du Congo sur la scène mondiale en formant une main-d’œuvre mieux éduquée et plus qualifiée.

Le Ministre Mwaba et son équipe ont ainsi tracé une feuille de route ambitieuse, favorisant un écosystème éducatif sain et solide. L’avenir de la RDC repose en grande partie sur la formation et l’éducation de sa jeunesse, et le Programme national d’alimentation scolaire est un pas significatif dans la bonne direction. La communauté économique mondiale devrait observer de près les développements en cours dans l’éducation en République Démocratique du Congo, car ils peuvent potentiellement influencer l’évolution du pays sur l’échiquier économique international.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Crise de l’eau en RDC : 400 millions de dollars pour les forages, la REGIDESO laisse-t-elle tomber ?

La République démocratique du Congo se trouve confrontée à un problème majeur concernant l'accès à l'eau potable. Les données issues de sources fiables indiquent que la Régie de Distribution d'Eau (REGIDESO) est endettée à hauteur de plus de 235 millions de dollars envers l'État...

Production industrielle chinoise en baisse : Le cuivre recule de 0,4%

La production industrielle chinoise a déçu les attentes en mai, selon les données récemment publiées. Cette situation a entraîné une baisse du cuivre, accentuée par la fermeté du dollar. Sur le London Metal Exchange (LME), le cuivre pour livraison à trois mois a reculé de 0,4 %, s'établissant à 9,701.50 $/t

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici