spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneLevée des droits de douane sur les importations africaines par la Chine

Levée des droits de douane sur les importations africaines par la Chine

spot_img

Le Conseil des Affaires d’État chinois a récemment annoncé une décision majeure en matière de politique commerciale, levant les droits de douane sur les importations en provenance de six nations africaines, dont la République Démocratique du Congo (RDC).

Cette mesure, entrant en vigueur le 25 décembre 2023, concerne également l’Angola, la Gambie, le Mali, Madagascar et la Mauritanie.Cette initiative audacieuse s’applique à 98% des produits imposables, tels que le café, l’huile de palme, le coton, le cacao, les fruits, les fruits de mer et les épices. Jusqu’à présent, ces produits étaient soumis à des droits de douane à leur arrivée en Chine, mais cette nouvelle politique vise à renforcer les liens sino-africains.

Selon une dépêche de l’agence Chine Nouvelle, l’objectif déclaré est d’« incarner l’esprit d’amitié et de coopération sino-africaine, facilitant ainsi la création d’une communauté sino-africaine de haute qualité et de destin commun ». Cette exemption tarifaire devrait également être étendue à « tous les pays africains les moins avancés avec lesquels la Chine entretient des relations diplomatiques » à l’avenir.

Cette décision intervient dans un contexte où les échanges commerciaux entre la Chine et le continent africain ont atteint près de 218 milliards d’euros au cours des dix premiers mois de 2023, avec près de 85 milliards d’euros consacrés aux importations de produits africains, selon les douanes chinoises.

Cette évolution significative dans la politique tarifaire sino-africaine reflète la volonté de renforcer les partenariats économiques et commerciaux, ouvrant de nouvelles opportunités pour les pays concernés tout en consolidant les relations diplomatiques entre la Chine et l’Afrique.

Par la Rédaction.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici