spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneMarché Pétrolier : Le WTI en déclin de 1,79% à 74,19 dollars,...

Marché Pétrolier : Le WTI en déclin de 1,79% à 74,19 dollars, attente tendue pour la réunion de l’Opep+

spot_img

Les marchés pétroliers mondiaux ont entamé la semaine avec une tendance à la baisse, marquée par une diminution des prix du pétrole. Vers 11h40, le Brent enregistre une baisse de 1,58%, s’établissant à 79,31 dollars, tandis que le WTI affiche une diminution de 1,79%, atteignant les 74,19 dollars.

Cette baisse s’explique en partie par la trêve humanitaire en cours entre Israël et le Hamas, qui a contribué à apaiser les cours. Les investisseurs, quant à eux, sont en attente de la réunion cruciale de l’Opep+ prévue cette semaine.

À 10H40 GMT (11H40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en janvier, perdait 1,58% à 79,31 dollars. Son homologue américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI), pour livraison le même mois, affichait une baisse de 1,79% à 74,19 dollars.

L’accord de trêve humanitaire de quatre jours, renouvelable, en vigueur depuis vendredi suite à une médiation du Qatar, de l’Égypte et des États-Unis, a contribué à cette accalmie. Cet accord prévoit la libération de 50 otages retenus dans la bande de Gaza en échange de 150 Palestiniens détenus dans des prisons israéliennes, accompagné de l’acheminement quotidien d’aide à Gaza.

Cependant, les regards se tournent désormais vers la réunion de l’Opep+ qui se tiendra en visioconférence jeudi. Les attentes du marché se concentrent sur une éventuelle prolongation de la politique actuelle de l’Opep sans une réduction significative du groupe. Stephen Innes, analyste chez SPI AM, souligne que « le marché s’attend à une prolongation de la politique actuelle de l’Opep sans réduction plus importante du groupe ». Il ajoute que toute réduction surprise modeste pourrait temporairement faire grimper les prix.

Neil Wilson, analyste chez Finalto, met en garde contre la forte volatilité du brut ces derniers jours, soulignant que celle-ci pourrait se maintenir à l’approche de la réunion. Les prix du brut avaient précédemment chuté à l’annonce du report de la réunion de l’Opep+, interprété comme un signe de désaccord entre les membres du groupe.

Selon deux sources proches du dossier, ce report serait lié à des divergences au sein du cartel, notamment des désaccords entre l’Arabie saoudite et certains pays africains concernant les quotas de production. John Evans, de PVM Energy, estime que l’Arabie saoudite devrait s’adresser à la Russie pour des réductions de production, plutôt qu’aux pays africains producteurs de pétrole tels que le Nigeria et l’Angola.

Neil Wilson souligne également que l’Opep ne peut pas facilement basculer le marché dans un déficit, compte tenu de la production record des États-Unis et de l’augmentation de la production du Brésil et du Guyana, compensant les réductions de production de l’alliance.

La rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici