spot_imgspot_imgspot_img

RDC : Déficit budgétaire de 124,2 milliards de CDF pour la première semaine de juillet

Partager

La Banque Centrale du Congo (BCC) a dévoilé ses prévisions financières pour le mois de juillet 2024, annonçant une mobilisation attendue de 2 762,7 milliards de Francs congolais (CDF). Ce chiffre repose principalement sur les recettes anticipées provenant du premier acompte provisionnel de l’impôt sur les bénéfices et profits (IBP).

Déficit budgétaire de 124,2 milliards de CDF pour la première semaine de juillet

Le tableau de suivi financier de l’État pour la première semaine de juillet 2024 affiche un solde déficitaire de 124,2 milliards de CDF. Les recettes publiques se sont élevées à 192,3 milliards de CDF, tandis que les dépenses ont atteint 316,5 milliards de CDF. Ce déséquilibre budgétaire met en lumière les défis persistants de la gestion des finances publiques.

Prévisions de dépenses gouvernementales de 2 690,9 milliards de CDF

Les projections des dépenses gouvernementales pour juillet 2024 s’élèvent à 2 690,9 milliards de CDF. Cette estimation inclut les divers engagements financiers de l’État et reflète une planification budgétaire rigoureuse pour répondre aux besoins socio-économiques du pays.

Analyse des recettes de juin 2024

En juin 2024, les recettes publiques ont atteint un volume de 1 950,9 milliards de CDF, représentant un taux de réalisation de 130,4 % par rapport aux prévisions. Cette performance budgétaire dépasse les attentes, soulignant une efficacité accrue dans la collecte des revenus.

Les recettes issues des impôts directs et indirects, gérées par la Direction Générale des Impôts (DGI), se sont chiffrées à 689,1 milliards de CDF, surpassant les prévisions de 581,5 milliards de CDF. Ce dépassement illustre une administration fiscale performante.

Collecte des recettes douanières et administratives

Les recettes douanières, collectées par la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA), ont atteint 455,8 milliards de CDF, légèrement en deçà du montant prévisionnel de 528,3 milliards de CDF. Les recettes administratives, domaniales, judiciaires et de participations, sous l’encadrement de la Direction Générale des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participations (DGRAD), se sont établies à 399,5 milliards de CDF, dépassant les projections de 335,7 milliards de CDF.

Ces chiffres démontrent la capacité de l’État à mobiliser des ressources internes substantielles malgré un environnement économique difficile. Les autorités congolaises poursuivent leurs efforts pour améliorer la gestion des finances publiques et renforcer les bases économiques du pays.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une