spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneRDC : Le Gouvernement enclenche la digitalisation des finances publiques avec un...

RDC : Le Gouvernement enclenche la digitalisation des finances publiques avec un plan ambitieux

spot_img

Par Mitterrand Masamuna, Journaliste Économique

Le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a dévoilé lors de la séance du Conseil des ministres du vendredi 27 octobre un document d’une importance capitale pour l’avenir financier de la République Démocratique du Congo (RDC) : le Plan d’Orientation Globale de Numérisation du Système de Gestion des Finances Publiques, ou POG pour les initiés.

La naissance de ce plan stratégique découle des échanges fructueux initiés par le Ministre en date du 26 novembre 2021, réunissant des experts issus des institutions gouvernementales, des ministères, ainsi que des services ayant un rôle crucial dans la sphère financière.

Le POG représente la pièce maîtresse d’une transformation numérique qui s’étendra à tous les échelons de l’administration financière, du niveau central jusqu’à l’échelon provincial et local. S’inscrivant dans la lignée du Plan National du Numérique, ce document stratégique définit les contours généraux, les aspects techniques, et les méthodes de digitalisation de l’intégralité du système de gestion des finances publiques.

Le Ministre Nicolas Kazadi a précisé que le système intégré de gestion des finances publiques sera articulé autour d’un noyau central, composé de modules dédiés à la gestion budgétaire, à la comptabilité, et à la gestion de la trésorerie.

Les systèmes existants et futurs, notamment ceux concernant la gestion des recettes, les marchés publics, les ressources humaines, la paie, ainsi que ceux relatifs au contrôle des finances publiques, seront interconnectés au sein du Système Intégré de Gestion des Finances Publiques (SIGeFiP) grâce à l’utilisation d’une passerelle.

La mise en œuvre du POG sera supervisée par trois organes de haut niveau, à savoir :

  1. Le Comité de Pilotage, présidé par le Premier Ministre, aura pour mission de définir les grandes orientations en matière de digitalisation du système de gestion des finances publiques et de l’administration publique. Il sera également chargé de la validation finale de tous les projets informatiques.
  2. La Coordination Technique, sous la houlette du Ministre des Finances, sera responsable de la supervision et de la validation technique de l’ensemble des activités liées à la numérisation des finances publiques.
  3. La Direction Générale des Systèmes d’Informations des Finances Publiques, chargée de la définition et de la mise en œuvre de la politique informatique en matière de finances publiques, de l’administration technique des systèmes d’information de gestion des finances publiques, de leur fiabilité et de leur régulation. Elle animera le secrétariat technique de la Coordination Technique.

L’objectif ambitieux du Gouvernement est de mettre en place, dans un délai de trois ans à partir de cette année, un Système Intégré englobant l’ensemble des domaines de gestion des finances publiques. Ce projet colossal s’inscrit résolument dans une démarche de modernisation économique, visant à renforcer l’efficacité et la transparence de la gestion financière de la RDC, un objectif qui ne manquera pas de susciter l’attention de la communauté économique nationale et internationale.

L’article est signé par Mitterrand Masamuna, Journaliste Économique

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Crise de l’eau en RDC : 400 millions de dollars pour les forages, la REGIDESO laisse-t-elle tomber ?

La République démocratique du Congo se trouve confrontée à un problème majeur concernant l'accès à l'eau potable. Les données issues de sources fiables indiquent que la Régie de Distribution d'Eau (REGIDESO) est endettée à hauteur de plus de 235 millions de dollars envers l'État...

Production industrielle chinoise en baisse : Le cuivre recule de 0,4%

La production industrielle chinoise a déçu les attentes en mai, selon les données récemment publiées. Cette situation a entraîné une baisse du cuivre, accentuée par la fermeté du dollar. Sur le London Metal Exchange (LME), le cuivre pour livraison à trois mois a reculé de 0,4 %, s'établissant à 9,701.50 $/t

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici