spot_imgspot_imgspot_img

Sous-traitance – TFM: la FEC-lualaba critique la sélection des entreprises non-affiliées

Partager

L’organisation patronale de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) du Lualaba s’est récemment exprimée sur la gestion des marchés de sous-traitance par Tenke Fungurume Mining (TFM), pointant du doigt une gestion qui favoriserait des entreprises non affiliées à leur fédération. Selon le Président provincial de la FEC, Germain Mpungwe, cette situation engendre des pertes significatives pour les sociétés locales.

Durant une rencontre tenue à Kolwezi avec les représentants des entreprises sous-traitantes, un échange approfondi a eu lieu sur la liste de 25 entreprises recommandées par l’ARSP pour l’attribution de contrats majeurs chez TFM. Germain Mpungwe a souligné, lors d’une intervention sur Radio Top Congo à Kinshasa, que la FEC Lualaba n’avait pas été consultée adéquatement, ce qui soulève des questions sur les critères de sélection utilisés par l’ARSP.

« Nous avons analysé en profondeur les recommandations récentes de l’ARSP à TFM. Il est essentiel de comprendre les fondements des choix effectués, affectant ainsi directement le tissu économique local, » déclare Germain Mpungwe. Il a aussi noté que parmi les entreprises recommandées, une large majorité, soit 80%, n’étaient pas enregistrées auprès de la FEC Lualaba, ce qui accentue le sentiment de marginalisation.

Cette révélation intervient dans un contexte où la FEC au niveau national avait déjà exprimé ses réserves quant à la publication de cette liste par l’ARSP, la jugeant en dehors des accords de concertation établis entre les deux entités le 18 mars 2024. Cela illustre un manque de coordination qui pourrait nuire à la vision du Chef de l’État visant à enrichir le tissu entrepreneurial congolais.

Face à cette situation, la FEC Lualaba prévoit de déposer un mémo à l’ARSP, soulignant l’importance de cette agence en tant que partenaire clé mais aussi la nécessité d’une meilleure représentation des intérêts locaux dans les décisions stratégiques.

Le partenariat entre la FEC et l’ARSP reste crucial pour la réalisation des ambitions économiques nationales, mais cet épisode met en lumière la nécessité d’une approche plus inclusive et transparente dans la sélection des entreprises sous-traitantes, afin de soutenir efficacement le développement économique en RDC.

Article rédigé par l’équipe éditoriale de Lepoint.cd

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une