spot_imgspot_imgspot_img

RDC se hisse au rang de second plus grand producteur de cuivre, détrônant le Pérou

Partager

En une ascension remarquable qui réorganise la hiérarchie mondiale de la production de cuivre, la République Démocratique du Congo (RDC) s’est élevée au-dessus du Pérou pour s’octroyer la place de deuxième plus important fournisseur de ce métal précieux. Les dernières données émanant du ministère des Mines de la RDC révèlent une production exceptionnelle de 2,84 millions de tonnes de cuivre en 2023, propulsant le pays devant le Pérou, qui a enregistré une production de 2,76 millions de tonnes la même année.

Cette performance remarquable de la RDC n’est pas un fait isolé mais le résultat d’une trajectoire ascendante constante. En effet, le pays avait déjà fait parler de lui en 2022 en produisant 2,36 millions de tonnes de cuivre, surpassant ainsi la Chine et se positionnant comme le troisième plus grand producteur mondial. Ce bond prodigieux reflète l’engagement et la stratégie efficace déployés par le secteur minier congolais.

Le cabinet d’analyse Wood Mackenzie avait prédit en mai 2023 que la RDC devancerait le Pérou d’ici 2026-2027. Cependant, l’accélération inattendue de la production congolaise a devancé ces projections, témoignant de la dynamique positive et des investissements substantiels dans l’exploitation minière du pays.

La richesse minérale de la RDC est exploitée par une vingtaine d’entités dominantes dans le secteur, incluant des géants internationaux tels que CMOC avec ses opérations dans les mines de Tenke Fungurume et Kisanfu, Ivanhoe Mines qui pilote le projet Kamoa-Kakula, et Glencore, reconnu mondialement.

L’essor du secteur minier en RDC soulève des perspectives économiques prometteuses pour le pays et pour l’ensemble de la chaîne de valeur du cuivre à l’échelle globale. Cet avancement vers le sommet de la production de cuivre illustre non seulement l’énorme potentiel minier de la RDC mais aussi son rôle croissant sur l’échiquier économique mondial, surtout dans un contexte où le cuivre est de plus en plus convoité pour ses applications dans les technologies vertes et les infrastructures durables.

Par L’Éditorial

Cette dynamique repositionne la RDC comme un acteur incontournable du marché du cuivre, avec des implications significatives pour les stratégies d’approvisionnement mondial et pour les investisseurs à l’affût d’opportunités dans les métaux essentiels à la transition énergétique.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une