spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneINDABA Mining 2024 : Glencore défend une exploitation minière responsable

INDABA Mining 2024 : Glencore défend une exploitation minière responsable

spot_img

Lors du récent Mining Indaba 2024, qui a célébré ses 30 ans d’existence en tant qu’événement panafricain, Marie-Chantal Kaninda, Présidente de Glencore en République Démocratique du Congo (RDC) et PCA de Kamoto Copper Company (KCC), a pris part à une discussion de haut niveau le mardi 6 février 2024, à Cape Town (Afrique du Sud), réunissant des représentants de plusieurs constructeurs automobiles et opérateurs miniers de la RDC.

Madame Kaninda a saisi cette opportunité pour mettre en lumière les multiples éléments propices à une collaboration fructueuse entre les acteurs de la chaîne de valeurs, cruciaux pour divers produits industriels, notamment les véhicules électriques, omniprésents dans notre quotidien.

« Les exploitants de matières premières et les constructeurs automobiles doivent collaborer pour soutenir la transition énergétique et surmonter les défis qui touchent la chaîne d’approvisionnement« , a souligné Kaninda.

La transparence, a-t-elle insisté, est un pilier essentiel pour garantir une relation productive entre ces deux parties prenantes.

« Nous nous engageons à exploiter les matières premières en respectant les droits de nos travailleurs, des communautés, des personnes impliquées dans nos chaînes d’approvisionnement, et des parties prenantes impactées par nos activités« , a déclaré avec conviction Marie-Chantal Kaninda.

Glencore considère l’exploitation minière responsable comme l’engagement à intégrer les considérations environnementales, sociales, éthiques et de gouvernance dans ses opérations et dans la gestion de ses relations avec ses parties prenantes. Cette gestion se concrétise à travers le respect de la législation, des partenariats stratégiques (comme ceux avec le Fair Cobalt Alliance, le Global Battery Alliance, ou le Cobalt Institute), ainsi que la certification et la traçabilité de la chaîne de valeur.

Les discussions ont largement porté sur les principes fondamentaux de l’exploitation minière responsable, abordant les enjeux liés au développement durable, ainsi que les facteurs de réputation et la nécessité de rassurer le consommateur final.

« Nous accueillons favorablement des opportunités comme celle-ci pour engager des discussions approfondies avec les constructeurs automobiles, dépassant la simple gestion des risques, et examinant les moyens de développer des opportunités pour les communautés minières et les écosystèmes environnants« , a souligné Kaninda.

Selon le Cobalt Institute, la République Démocratique du Congo a représenté 73% de la production mondiale de cobalt en 2022.

Présente en RDC depuis 2007, Glencore Copper Africa opère deux mines industrielles de cuivre et de cobalt : Kamoto Copper Company SA (KCC) – un partenariat avec la Gécamines ; et Mutanda Mining SARL (MUMI), dans laquelle le gouvernement de la RDC détient une participation de 5%.

Ces deux exploitations, implantées à Kolwezi, dans la province du Lualaba, ont joué un rôle significatif dans le paysage économique de la région, contribuant à hauteur de millions de tonnes de métaux cruciaux.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici