spot_imgspot_imgspot_img

Croissance du PIB en RDC : un avenir optimiste soutenu par l’activité minière et les réformes

Partager

Les prévisions de croissance du PIB en République Démocratique du Congo pour les années à venir sont encourageantes, portées par l’activité minière et les réformes structurelles. Selon le Fonds Monétaire International (FMI), la croissance du PIB réel devrait atteindre 5,2 % par an entre 2024 et 2028, avec une moyenne de 5,8 % pour les années 2025-2026. De son côté, la Banque Mondiale prévoit une croissance de 6 % en 2024, stabilisée autour de 5,8 % pour la période 2025-2026, notamment grâce au secteur minier. Quant à la Banque Africaine de Développement, si elle confirme une croissance économique soutenue en RDC, elle ne détaille pas de projections spécifiques pour 2025.

Cette croissance est soutenue par plusieurs facteurs clés. D’abord, le secteur minier, moteur essentiel de l’économie congolaise, a enregistré une croissance rapide en 2021, avec une augmentation de 10,3 % de la production minière contribuant ainsi à 2,4 points de pourcentage de la croissance économique. Ensuite, l’investissement privé et les exportations ont également été des contributeurs importants à la croissance, particulièrement en 2023, où ils ont stimulé la demande globale. De plus, les réformes structurelles en cours devraient stimuler la croissance du secteur non minier et favoriser la diversification économique.

Par ailleurs, des défis importants persistent, notamment en matière de capital humain. Bien que l’éducation et la formation aient un potentiel à long terme pour améliorer le développement économique, jusqu’à présent, leur impact sur la croissance économique en RDC est limité. De plus, des risques tels que le changement climatique et l’insécurité, notamment à l’est du pays, pourraient compromettre la stabilité politique et macroéconomique, affectant ainsi la croissance économique.

Enfin, l’accès universel aux services Internet pourrait jouer un rôle clé dans la croissance économique, avec une estimation de la Banque Mondiale indiquant qu’il pourrait entraîner une augmentation du PIB par habitant de 1,5 point de pourcentage par an.

En conclusion, les perspectives de croissance du PIB en RDC à l’horizon 2025 sont positives, portées par l’activité minière, les réformes structurelles et d’autres facteurs. Cependant, des défis subsistent, notamment en ce qui concerne le capital humain et les risques liés au changement climatique et à l’insécurité. Des investissements supplémentaires dans ces domaines pourraient renforcer la croissance économique à long terme du pays.

Bonus c’est quoi un PIB ?

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une