spot_imgspot_imgspot_img

Croissance économique à 6,4% : Décryptage du projet de loi de finances 2024 de 40,5 milliards de FC

Partager

Kinshasa, le 24 octobre 2023 – Les couloirs de l’Assemblée nationale résonneront aujourd’hui du langage économique alors que les législateurs se rassemblent pour une plénière décisive visant à entériner le projet de loi de finances pour l’exercice 2024. Ce document, étudié en profondeur par la commission Écofin, est présenté en équilibre, tant du côté des recettes que des dépenses, s’élevant à l’astronomique somme de 40.534.856.291.177 Francs Congolais (FC), soit l’équivalent de 16 milliards de dollars américains, en utilisant un taux de change moyen de 2.518 pour 1$.

Ce budget, qui se montre digne d’attention, se démarque en affichant une augmentation substantielle de 24,9% par rapport à son homologue de l’exercice 2023, alors chiffré à 32.455,8 milliards de FC. Un fait qui ne manquera pas d’attirer l’attention des observateurs économiques avertis.

Ce n’est pas seulement l’ampleur du projet de loi de finances de 2024 qui est impressionnante, mais également les principaux indicateurs et agrégats macroéconomiques sur lesquels il repose.

Taux de croissance du PIB : 6,4%
Le projet de loi anticipe une croissance économique solide, avec un taux de croissance du PIB atteignant 6,4%. Une perspective optimiste qui reflète la confiance dans la dynamique de l’économie nationale.

Déflateur du PIB : 10,6%
Le déflateur du PIB, un indicateur clé de l’inflation globale, est projeté à 10,6%. Cela signifie que l’inflation, en moyenne, devrait influencer l’économie à un taux de 10,6% au cours de l’année fiscale 2024.

Taux d’inflation moyen : 10,9%
Le projet de loi prévoit un taux d’inflation moyen de 10,9%, indiquant une certaine préoccupation envers les pressions inflationnistes persistantes.

Taux d’inflation fin période : 10,4%
En fin d’année fiscale, le taux d’inflation est projeté à 10,4%, un chiffre qui devra être surveillé de près pour évaluer les résultats de la politique monétaire et budgétaire.

Taux de change moyen : 2.518,3 FC/USD
Le taux de change moyen prévu s’établit à 2.518,3 FC pour 1 dollar américain, reflétant la stabilité attendue de la monnaie nationale.

Taux de change fin période : 2.535,5 FC/USD
En fin d’année fiscale, le taux de change devrait être de 2.535,5 FC pour 1 dollar américain, un chiffre qui aura un impact significatif sur le commerce international et la stabilité des marchés financiers.

PIB nominal : 179.338,3 milliards de FC
Le produit intérieur brut nominal, qui équivaut à 179.338,3 milliards de FC, reflète l’ampleur de l’activité économique prévue pour 2024.

Pression fiscale : 13,5%
Le projet de loi de finances prévoit une pression fiscale modérée de 13,5%, indiquant une approche mesurée en matière de collecte des recettes publiques.

Le projet de loi de finances 2024 a été déclaré recevable dès le 29 septembre 2023 et soumis à une analyse approfondie par la commission Écofin. Aujourd’hui, l’Assemblée nationale est sur le point d’entériner ce projet, un événement qui marquera une étape cruciale dans la gestion des finances publiques du pays.

En conclusion, les chiffres et les indicateurs clés du projet de loi de finances 2024 donnent un aperçu significatif de la vision économique du gouvernement pour l’année à venir. Cependant, l’efficacité de sa mise en œuvre et son impact sur la stabilité économique restent des questions qui méritent une attention soutenue.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une