spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneDGI : À la conquête de la mobilisation fiscale avec 73,1 %...

DGI : À la conquête de la mobilisation fiscale avec 73,1 % de réalisation

spot_img

Par Mitteranr Masamuna, Journaliste Économique

La scène financière de la République Démocratique du Congo a été marquée par un événement significatif lors de l’échéance fiscale du mois de septembre 2023. Les régies financières, en action concertée, ont réussi à mobiliser un montant impressionnant de 1.790 milliards de Francs congolais (CDF), atteignant un taux de réalisation de 73,1 % par rapport aux prévisions mensuelles. Une réalisation qui mérite une analyse approfondie.

Ces données capitales ont été divulguées dans la note de conjoncture économique émise par la Banque Centrale du Congo (BCC) le 11 octobre 2023, confirmant ainsi le dynamisme et la perspicacité des institutions financières du pays dans leur quête d’équilibrer les comptes nationaux.

La BCC rapporte dans son communiqué : « Au cours de l’échéance fiscale de septembre 2023, les recettes collectées ont atteint la somme impressionnante de 1.789,9 milliards de CDF, soit un taux de réalisation de 73,1 %, se rapprochant ainsi de manière notable des projections mensuelles. »

Un fait notoire à souligner est que près de 62,8 % de ces recettes mensuelles ont trouvé leur origine à la Direction générale des impôts (DGI), bien que cette dernière n’ait accompli que 71,8 % de ses tâches mensuelles assignées. Ceci souligne le potentiel inexploité de la DGI, qui pourrait encore accroître sa contribution à la mobilisation fiscale.

Quant aux dépenses publiques pour le mois de septembre, elles ont été gérées de manière judicieuse, exécutées à hauteur de 60,2 % de leur programmation mensuelle, totalisant ainsi la somme de 2.849 milliards de Francs congolais (CDF). Ces dépenses ont principalement concerné les charges courantes, englobant divers domaines tels que la rémunération, le fonctionnement administratif et les subventions.

Prenant une vue à plus long terme, la situation financière de l’État, au 6 octobre 2023, révèle une mobilisation des recettes publiques de l’ordre de 14.375 milliards de Francs congolais (CDF). En revanche, le niveau de dépenses exécutées s’élève à 16.509 milliards de Francs congolais, soulignant un écart entre les recettes et les dépenses.

En somme, l’échéance fiscale de septembre 2023 a été couronnée de succès, avec une mobilisation fiscale de 1.790 milliards de CDF, dépassant les attentes. Cependant, l’optimisation de la DGI et la maîtrise des dépenses restent des enjeux majeurs pour garantir la stabilité financière du pays. Ce bilan, présenté dans un contexte économique complexe, indique un besoin persistant de prudence et de vigilance dans la gestion des finances publiques, dans un souci de maintenir une trajectoire budgétaire équilibrée.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici