spot_imgspot_imgspot_img

L’industrialisation de la RDC nécessite un investissement de 58,4 milliards de dollars américains

Partager

La mise en œuvre du Plan directeur d’industrialisation de la République démocratique du Congo (RDC) requiert un investissement colossal de 58,4 milliards de dollars américains, selon les informations recueillies jeudi lors d’une conférence organisée par l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

Julien Paluku, ministre du Commerce extérieur, a proposé que l’État congolais envisage de s’endetter pour financer ce plan ambitieux. « Je suggère à l’État congolais de s’endetter pour trouver 58,4 milliards de dollars américains pour mettre en œuvre le Plan directeur d’industrialisation du pays », a-t-il déclaré.

L’objectif principal de ce plan est de réduire significativement les importations annuelles de la RDC, qui s’élèvent actuellement à 7 milliards de dollars, dont 3 milliards rien que pour le secteur agroalimentaire. Pour atteindre cet objectif, il est essentiel de construire des infrastructures industrialisantes et structurantes, a précisé Julien Paluku Kahongya, ministre et doctorant en Sciences politiques et administratives à l’Université de Kinshasa.

La conférence, placée sous le thème « Analyse critique du Plan directeur d’industrialisation de la République démocratique du Congo », a réuni divers acteurs du développement : professeurs d’universités, chercheurs, entrepreneurs et politiques. Cet événement de deux jours vise à approfondir les discussions sur les bases de l’industrialisation durable et efficace de la RDC.

L’industrialisation est perçue comme un levier crucial pour transformer l’économie congolaise, en stimulant la production locale et en réduisant la dépendance aux importations. Le plan d’industrialisation envisage également la création d’emplois et l’augmentation des revenus, en favorisant l’essor des secteurs clés tels que l’agro-industrie, les mines, et la manufacture.

En conclusion, la mise en place de ce plan directeur nécessite non seulement un investissement financier conséquent, mais aussi une volonté politique forte et une collaboration étroite entre le secteur public et privé pour réussir le pari de l’industrialisation en RDC.

Par la rédaction de Lepoint.cd

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une