spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneHausse des prix de la viande de bœuf impacte l'économie de Goma

Hausse des prix de la viande de bœuf impacte l’économie de Goma

spot_img

La ville stratégique de Goma, située dans la province du Nord-Kivu à l’est de la République démocratique du Congo, fait face à une augmentation significative des prix de la viande de bœuf depuis les dix derniers jours, selon les observations de Lepoint.cd au cours d’une récente inspection des marchés.

Cette hausse tarifaire découle des récents événements, notamment la prise de la cité de Mushaki, principal fournisseur de bœuf pour Goma, par les terroristes du M23. Monsieur Honoré Safari, propriétaire de bétail et boucher au marché de Kituku, a souligné que cette situation contraignante a conduit à une augmentation du prix au kilogramme de viande de bœuf. Il a déclaré :

« Il y a quelques mois, le kilo se négociait entre 10 000 et 14 000 FC, mais actuellement, en raison des diverses taxes imposées par les ennemis du pays pour le transport des bœufs depuis Mushaki jusqu’à Goma, nous sommes contraints de majorer nos prix. »

Cette augmentation s’explique par les taxes imposées par les acteurs hostiles à la circulation des bovins entre Mushaki, bastion de l’élevage de bœufs dans la province du Nord-Kivu, et Goma. Le boucher Safari a expliqué :

« Nous sommes désormais contraints de payer des taxes à plusieurs barrages, principalement contrôlés par le M23, ce qui impacte directement nos coûts de production. »

Cette flambée des prix n’est pas sans conséquences sur le pouvoir d’achat des ménages gomatraciens, comme l’a souligné Mme Furaha Bakunga, résidente du quartier des volcans à l’ouest de la ville :

« Nous déplorons cette hausse de prix, surtout en cette période de préparatifs des fêtes de Noël et du Nouvel An. Nous espérons sincèrement que les prix n’atteindront pas des sommets, en particulier en raison de pratiques commerciales douteuses. »

La viande de bœuf, en plus de figurer parmi les aliments les plus consommés à Goma, constitue également un produit d’exportation vers plusieurs provinces de la RDC. Cette situation souligne l’impact économique de la crise actuelle sur la vie quotidienne des habitants de la région, mettant en évidence la nécessité de trouver des solutions durables pour assurer la stabilité des prix et la disponibilité des produits de première nécessité.

Par la rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici