spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneLa Côte d'Ivoire poursuit son essor industriel avec une plateforme numérique innovante

La Côte d’Ivoire poursuit son essor industriel avec une plateforme numérique innovante

spot_img

Par Mitterrand Mass, Journaliste Économique

ABIDJAN, 3 novembre – La Côte d’Ivoire, acteur majeur de la scène économique africaine, franchit une étape décisive dans son ambitieux projet d’industrialisation. La SOGEDI (Société de gestion et de développement des infrastructures industrielles) a annoncé aujourd’hui le lancement de son « Programme national d’identification des opérateurs économiques et monographie des espaces et zones industrielles en Côte d’Ivoire. » Ce projet, réalisé en collaboration avec le CNTIG (Centre National de Télédétection et d’Information Géographique), marque une avancée stratégique dans la gestion des zones industrielles du pays.

Cette initiative vise à mettre en place une plateforme numérique révolutionnaire qui offrira des données économiques, techniques et géoréférencées en temps réel. Cette richesse d’informations permettra un contrôle et une supervision accrue des activités au sein des zones industrielles du pays, ouvrant la voie à une gestion plus efficiente de ces zones cruciales pour le développement économique.

L’un des avantages clés de ce programme est la simplification des formalités pour l’acquisition de terrains à usage industriel. De plus, il permettra de disposer d’une base de données dynamique englobant les espaces industriels, les réserves industrielles, ainsi que les opérateurs évoluant en dehors des zones industrielles. Cette mine d’informations sera un outil décisif pour orienter les décisions stratégiques et planifier efficacement les futurs projets industriels.

Mamadou Diomandé, le directeur général de la SOGEDI, a souligné l’importance de cette avancée lors de la cérémonie de lancement, qui a rassemblé de nombreux opérateurs économiques. Il a déclaré : « Cette plateforme numérique représente un puissant outil d’aide à la décision, qui contribuera grandement à la réalisation des ambitieuses aspirations d’industrialisation de la Côte d’Ivoire. »

Selon Mathurin Bombo, le représentant du ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, le secteur industriel ivoirien joue un rôle crucial dans l’économie, contribuant déjà à hauteur de 22 % au PIB du pays. Ce chiffre impressionnant devrait encore s’accroître grâce aux nouveaux investissements prévus dans le cadre de la stratégie gouvernementale visant à valoriser les productions agricoles par le biais de l’industrialisation. « Le secteur industriel, en tant que source de création d’emplois et de valeur ajoutée, constitue un pilier essentiel de la transformation structurelle de la Côte d’Ivoire », a-t-il souligné.

Créée en 2022, la SOGEDI s’est vu confier la mission stratégique de concevoir, financer et gérer les infrastructures industrielles au nom de l’État. Elle supervise une dizaine de zones industrielles au total, dont quatre à Abidjan (Yopougon, Akoupé-Zeudji PK24, Koumassi et Vridi).

Cette initiative, associée aux ambitions gouvernementales, renforce la position de la Côte d’Ivoire en tant que pôle économique majeur en Afrique. La mise en place de cette plateforme numérique moderne est une avancée significative pour le secteur industriel du pays, renforçant ainsi son rôle en tant que moteur de la transformation économique.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Crise de l’eau en RDC : 400 millions de dollars pour les forages, la REGIDESO laisse-t-elle tomber ?

La République démocratique du Congo se trouve confrontée à un problème majeur concernant l'accès à l'eau potable. Les données issues de sources fiables indiquent que la Régie de Distribution d'Eau (REGIDESO) est endettée à hauteur de plus de 235 millions de dollars envers l'État...

Production industrielle chinoise en baisse : Le cuivre recule de 0,4%

La production industrielle chinoise a déçu les attentes en mai, selon les données récemment publiées. Cette situation a entraîné une baisse du cuivre, accentuée par la fermeté du dollar. Sur le London Metal Exchange (LME), le cuivre pour livraison à trois mois a reculé de 0,4 %, s'établissant à 9,701.50 $/t

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici