spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneL'Afrique du Sud en tête avec un PIB de 373 milliards USD...

L’Afrique du Sud en tête avec un PIB de 373 milliards USD en 2024

spot_img

2024 marque un tournant pour l’économie africaine, avec l’Afrique du Sud qui reprend sa position de leader sur le continent, surpassant l’Égypte, selon les récentes analyses du Fonds monétaire international publiées en avril 2024. Pendant ce temps, l’Algérie profite de l’escalade des prix des hydrocarbures pour grimper à la troisième position du classement économique continental.

Selon le FMI, le produit intérieur brut de l’Afrique du Sud devrait atteindre 373 milliards USD cette année, plaçant le pays au sommet de l’économie africaine. L’Égypte, auparavant première, voit son PIB estimé à 348 milliards USD, ce qui la relègue en deuxième position. L’Algérie, avec un PIB prévu de 267 milliards USD, dépasse le Nigeria dont le PIB est attendu à 253 milliards USD.

Ces mouvements dans l’échiquier économique africain surviennent dans un contexte où le Nigeria et l’Égypte subissent les contrecoups de l’inflation élevée et des dévaluations significatives de leurs devises. Le rand sud-africain, quant à lui, maintient sa valeur grâce à une fixation par le marché, n’ayant perdu que 4% de sa valeur face au dollar depuis le début de l’année.

Le FMI anticipe que l’Afrique du Sud conservera son statut de première économie africaine jusqu’en 2027, année où l’Égypte pourrait reprendre la tête. Le Nigeria, qui occupait la première place jusqu’en 2022, devrait rester en quatrième position jusqu’en 2028.

Répercussions sur les monnaies locales

Dans le panorama des devises, la situation diverge nettement entre les économies africaines majeures. Alors que le naira nigérian et la livre égyptienne sont confrontés à des défis majeurs, fluctuant au gré des pressions inflationnistes et des politiques monétaires agressives, le rand sud-africain offre un exemple de stabilité relative. Sa gestion par les mécanismes du marché semble porter ses fruits, permettant à l’économie sud-africaine non seulement de stabiliser sa monnaie mais aussi de soutenir une croissance économique robuste.

Les implications de ces dynamiques économiques sont profondes, influençant non seulement les politiques monétaires mais aussi la stratégie économique globale des pays concernés. L’attention portée à ces développements par les investisseurs internationaux et les décideurs politiques continuera d’être essentielle pour comprendre les trajectoires économiques futures de ces nations.

Équipe éditoriale, Lepoint.cd

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici