spot_imgspot_imgspot_img

Les actifs bancaires chutent à 2.904,2 milliards de CDF en une semaine en RDC

Partager

La semaine s’étalant du 29 mars au 5 avril 2024 a été marquée par un recul notable des actifs en monnaie nationale des établissements bancaires de la République Démocratique du Congo, d’après des informations obtenues par Lepoint.cd auprès de sources bancaires. Cette période a vu les actifs des banques commerciales diminuer de 61,8 milliards de CDF, s’établissant à 2.904,2 milliards de CDF.

Selon un rapport de conjoncture économique émis par la Banque Centrale du Congo, à la date du 5 avril 2024, cette diminution des avoirs des banques commerciales s’inscrit dans un contexte où la position nette globale en monnaie nationale a atteint 528,2 milliards de CDF, contre 590,0 milliards la semaine antérieure. Cette situation fait suite à une réserve obligatoire en monnaie nationale fixée à 2.376,0 milliards de CDF.

Le rapport hebdomadaire moyen révélé par la BCC indique une position nette des banques à 538,2 milliards de CDF, alors que la réserve obligatoire en devises étrangères se chiffre à 992,7 milliards de CDF.

Sur le marché interbancaire, aucune transaction n’a été rapportée durant la semaine analysée. Les volumes d’opérations enregistrés à fin mars 2024 et sur l’ensemble de l’année se chiffrent respectivement à 59,0 milliards et 159,0 milliards de CDF. En comparaison, l’année 2023 a vu un volume total de transactions s’élever à 373,0 milliards. Les taux d’intérêt pratiqués varient entre 25,0 % et 26,0 %, affectant les prêts à court terme et les facilités permanentes.

Le marché monétaire, quant à lui, a montré une activité extrêmement limitée durant cette période, caractérisée par une faible participation aux bons du BCC et par l’absence totale de mouvements sur le marché interbancaire et auprès de la banque centrale. Notamment, aucune transaction n’a été enregistrée concernant les prêts à court terme durant le mois de mars, la dernière activité remontant à février.

Au total, en février, les transactions ont atteint un volume de 130,0 milliards de CDF sur une base mensuelle, et de 350,0 milliards de CDF sur une base annuelle.

Cet article a été préparé et révisé par l’Équipe de Rédaction de Lepoint.cd, s’appuyant sur les données fournies par la Banque Centrale du Congo et d’autres institutions financières du pays, dans le but de fournir une analyse précise et approfondie des tendances économiques actuelles en République Démocratique du Congo.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une