spot_imgspot_imgspot_img

Que vaut la SCTP (ONATRA) d’aujourd’hui?

Partager

L’Office National des Transports (ONATRA), devenu la Société Commerciale des Transports et des Ports (SCTP), traverse actuellement une crise économique majeure. Jadis un pilier de l’économie congolaise, l’entreprise fait aujourd’hui face à d’énormes défis.

Autrefois prospère, la SCTP est désormais en difficulté. Les salaires impayés, la réduction de la flotte de bateaux, la dégradation des infrastructures et la concurrence accrue du transport routier ont sérieusement affecté ses activités. La prédominance du transport par route a largement diminué le transport ferroviaire et fluvial, laissant l’entreprise à la recherche de solutions pour retrouver sa place dans l’économie congolaise.

Les défis actuels de la SCTP sont nombreux. La gestion des ressources humaines pose problème, tout comme l’état des équipements dans le secteur du transport et des ports fluviaux et lacustres. Des défis structurels et de concurrence s’ajoutent à ces difficultés. La réticence des employés face à la cession du port de Matadi, les salaires impayés, la réduction de la flotte de bateaux et les infrastructures dégradées sont autant de problèmes qui entravent la capacité de la SCTP à retrouver sa position dans l’économie congolaise.

Le vieillissement des équipements constitue également un défi majeur pour la SCTP. Les coûts de maintenance des équipements vieillissants grèvent sérieusement ses finances. De plus, la concurrence accrue de transporteurs privés prive la SCTP d’une part importante du marché. Pour rester compétitive, la SCTP doit moderniser ses équipements, améliorer sa gestion des ressources et trouver des solutions durables pour maintenir sa compétitivité sur le marché du transport en République Démocratique du Congo.

La digitalisation de la maintenance des équipements pourrait être une solution pour la SCTP. Elle permettrait de collecter et de partager les données en temps réel, d’anticiper les pannes, d’accéder à une information complète et détaillée, d’améliorer l’analyse et le pilotage, tout en restant accessible financièrement et humainement.

En conclusion, la SCTP est confrontée à d’importants défis qui remettent en question sa place dans l’économie congolaise. La modernisation de ses équipements et l’amélioration de sa gestion des ressources sont essentielles pour assurer sa compétitivité et sa viabilité économique à long terme.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une