spot_imgspot_imgspot_img

RDC-Chine : Un partenariat renforcé pour l’avenir énergétique

Partager

La République Démocratique du Congo et la Chine intensifient leur collaboration dans le domaine énergétique, marquant une étape significative dans leur partenariat stratégique. Le diplomate chinois, Zhao Bin, a souligné que cette rencontre s’inscrit dans une démarche de renforcement des liens entre les deux nations, particulièrement dans les secteurs de l’hydroélectricité et de l’électricité.

« Cette visite vise à saluer la nomination du nouveau Ministre et à discuter des opportunités de coopération entre la Chine et le Congo, surtout dans le cadre des projets hydroélectriques. Trois points essentiels ont été abordés : le potentiel de nouveaux barrages après Kinsuka, le développement des énergies renouvelables, et la formation », a déclaré Zhao Bin.

Le Ministre Teddy Lwamba, de son côté, a exprimé sa détermination à transformer l’image de son ministère, en mettant l’accent sur l’amélioration des infrastructures énergétiques pour répondre aux besoins de la population congolaise.

La coopération énergétique entre la RDC et la Chine est cruciale pour pallier le déficit énergétique du pays et soutenir son développement économique et industriel. La Chine a déjà injecté des fonds substantiels dans plusieurs projets énergétiques en RDC, dont la construction d’une centrale hydroélectrique de 240 MW au Katanga, essentielle pour alimenter la production minière. Cette collaboration se traduit par des investissements dans la construction d’infrastructures telles que des centrales électriques, des réseaux de transmission et des systèmes de distribution. Ces initiatives sont vitales pour l’économie congolaise, visant à assurer une fourniture électrique stable et suffisante, nécessaire pour stimuler la croissance industrielle.

L’accent mis sur les énergies renouvelables ouvre également de nouvelles perspectives pour le développement durable en RDC. En plus des projets hydroélectriques, la coopération sino-congolaise explore des opportunités dans d’autres sources d’énergie renouvelable, contribuant ainsi à diversifier le mix énergétique du pays. Le diplomate chinois a également mentionné l’importance de la formation, soulignant la nécessité de développer les compétences locales pour soutenir ces projets ambitieux. « La formation est un élément clé pour garantir la durabilité et le succès à long terme de nos projets énergétiques », a ajouté Zhao Bin.

En renforçant leur partenariat, la RDC et la Chine s’engagent sur une voie prometteuse, visant à surmonter les défis énergétiques et à favoriser un développement économique soutenu. Cette coopération est un exemple de la manière dont les alliances stratégiques peuvent transformer les secteurs clés d’un pays, offrant ainsi des avantages mutuels et durables.

M. KITEMOKO

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une