spot_imgspot_imgspot_img

RDC : les « produits alimentaires » et « logements » contribuent à 69,5 % de l’inflation

Partager

Selon le rapport récent de la Banque Centrale du Congo (BCC), le taux d’inflation en République Démocratique du Congo a atteint 0,477 % à la quatrième semaine de mai 2024, en hausse par rapport à 0,301 % la semaine précédente. Ce chiffre porte l’inflation cumulée à 5,885 % cette année, comparé à 7,626 % durant la même période en 2023.

La variation hebdomadaire de l’inflation résulte principalement de la hausse des prix dans la majorité des groupes de consommation, à l’exception notable des secteurs du « Transport » et des « Restaurants et hôtels », qui ont vu leurs indices reculer.

Les « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » et les « Logements, eau, gaz, électricité et autres combustibles » ont été les principaux moteurs de cette inflation, contribuant respectivement à hauteur de 58,1 % et 11,4 % à l’indice global.

Cette augmentation des prix n’est pas sans conséquences pour l’économie congolaise. Elle exerce une pression significative sur le pouvoir d’achat des ménages, affectant particulièrement ceux à revenu fixe. La dévaluation de la monnaie nationale se traduit par une diminution de la valeur des économies, tandis que la répartition inégale des revenus se creuse davantage.

Les impacts sur les salaires et les retraites sont également préoccupants. Les ménages doivent faire face à une érosion de leur pouvoir d’achat, ce qui les pousse à réviser leurs stratégies d’épargne et d’investissement pour tenter de compenser la perte de valeur de la monnaie.

Les autorités monétaires doivent faire face à un dilemme complexe. D’une part, stabiliser les prix pour contenir l’inflation, et d’autre part, soutenir une croissance économique déjà fragilisée par des facteurs internes et externes. La Banque Centrale pourrait envisager des mesures d’ajustement monétaire pour freiner l’inflation, mais celles-ci devront être soigneusement calibrées pour éviter d’aggraver la situation économique.

En somme, l’inflation actuelle représente un défi majeur pour l’économie de la RDC, nécessitant des réponses adaptées pour atténuer ses effets sur la population et promouvoir une stabilité économique durable.

La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une