spot_imgspot_imgspot_img

RDC : les recettes publiques atteignent 347,3 milliards de CDF en une semaine de juin 2024

Partager

En seulement sept jours, au début de juin 2024, l’État congolais a enregistré des recettes publiques impressionnantes, s’élevant à 347,3 milliards de CDF, soit environ 123,6 millions USD selon le taux de change officiel. C’est ce que révèle le récent tableau de suivi de la situation financière de l’État, publié par la Banque Centrale du Congo.

Selon ce document, les régies financières ont joué un rôle clé dans cette mobilisation, avec des recettes de 147,7 milliards de CDF. Plus en détail, la Direction Générale des Impôts (DGI) a collecté 22,5 milliards de CDF, tandis que la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) a contribué à hauteur de 65,5 milliards de CDF. La Direction Générale des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participation (DGRAD) a, quant à elle, engrangé 59,8 milliards de CDF en recettes parafiscales.

Dépenses publiques : une exécution à 431,2 milliards de CDF

Du côté des dépenses publiques, celles-ci se sont élevées à 431,2 milliards de CDF, un montant principalement destiné à la rémunération des agents et fonctionnaires de l’État, ainsi qu’aux frais de fonctionnement des différentes institutions et ministères. Cette somme reflète les priorités budgétaires du gouvernement, axées sur le maintien des services publics essentiels.

Le plan de trésorerie prévisionnel pour juin 2024 anticipe des recettes totales de 1.496,3 milliards de CDF et des dépenses atteignant 1.965,6 milliards de CDF. Cette projection souligne une augmentation notable des dépenses en capital, visant à soutenir des projets d’infrastructure et d’autres investissements à long terme.

Bilan annuel : recettes et dépenses cumulées

Pour une vision plus globale, les chiffres cumulatifs des sept premiers jours de juin 2024 montrent des recettes publiques de 14.016,3 milliards de CDF contre des dépenses de 12.233,5 milliards de CDF. Ces données mettent en lumière un excédent budgétaire significatif, témoignant de la capacité de l’État à générer des revenus substantiels tout en maîtrisant ses dépenses.

Perspectives économiques

Ces résultats financiers illustrent les efforts constants du gouvernement pour renforcer la collecte des recettes et optimiser l’utilisation des fonds publics. Toutefois, les défis restent nombreux, notamment en ce qui concerne la gestion des dépenses croissantes et la nécessité d’améliorer l’efficacité des régies financières. Les prochains mois seront cruciaux pour observer si cette tendance positive peut se maintenir et conduire à une stabilité économique durable.

Les chiffres révélés par la Banque Centrale du Congo pour le début de juin 2024 offrent un aperçu prometteur de la situation financière du pays. En dépit des défis persistants, les progrès réalisés dans la mobilisation des recettes et la gestion des dépenses publiques augurent bien pour l’avenir économique de la RDC. Lepoint.cd continuera à suivre de près ces évolutions pour informer ses lecteurs des développements majeurs.

Par l’équipe éditoriale

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une