spot_imgspot_imgspot_img

Sécurité en RDC : le gouvernement alloue 20 % du budget à la défense, soit 55 400 milliards de CDF

Partager

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) projette d’allouer 55 400 milliards de Francs congolais au secteur de la sécurité nationale pour les cinq prochaines années. Cette annonce a été faite par la Première Ministre Judith Suminwa Tuluka devant les élus nationaux ce mardi 11 juin 2024, lors de la présentation du programme gouvernemental en vue de son investiture.

Selon la Première Ministre, le programme d’actions de son gouvernement vise à répondre aux défis liés à la protection du territoire national et à la sécurité de la population et de ses biens. « Au total, 56 actions seront menées pour un coût global sur cinq ans estimé à 55 400 milliards de CDF, soit une moyenne annuelle de 11 000 milliards de CDF, représentant 20 % du coût total du programme », a-t-elle précisé.

Mme. Tuluka a également rappelé la situation sécuritaire critique du pays, notamment marquée par l’agression rwandaise, qui a forcé des millions de Congolais à quitter leurs foyers et à vivre dans des camps de fortune sans assistance humanitaire adéquate. « Il est de notre devoir en tant que nation souveraine de protéger notre peuple et de répondre à cette tragédie avec compassion et fermeté. Nous devons agir rapidement pour fournir une assistance humanitaire d’urgence et garantir la sécurité des personnes déplacées », a-t-elle souligné.

Pour réaliser ces objectifs, le Gouvernement s’engage à financer et à mettre en œuvre les actions et projets prévus dans la loi de programmation militaire, visant à améliorer l’efficacité des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans leurs missions. Ces efforts seront également orientés vers la mise en œuvre de la loi de programmation de la Police nationale congolaise.

Parmi les actions prévues, plusieurs mesures phares ont été détaillées :

  • Construction d’une Académie de haut niveau pour la Police nationale congolaise.
  • Amélioration des standards de recrutement au sein de la Police.
  • Formation régulière de 14 000 policiers dans les écoles de Police, 21 000 en formations initiales accélérées et 400 Commissaires dans les Académies de Police.
  • Répartition équilibrée des forces de police sur l’ensemble du territoire national.
  • Investissement public dans l’équipement, les outils de surveillance modernes et la logistique de la Police nationale congolaise.

Ces mesures sont destinées à renforcer la sécurité et la protection du territoire et de la population congolaise face aux défis actuels.

Équipe éditoriale – LePoint.cd

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une