spot_imgspot_imgspot_img

RDC : Les régies financières collectent 12 416 milliards de CDF au premier semestre 2024

Partager

Les résultats des régies financières de la République Démocratique du Congo (RDC) pour le premier semestre 2024 témoignent d’une dynamique positive et soutenue dans la collecte des recettes publiques. La Direction Générale des Impôts (DGI), la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) et la Direction Générale des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participations (DGRAD) ont cumulé des recettes atteignant 12 416,0 milliards de CDF, soit plus de 4,3 milliards USD, selon les dernières données de la Banque Centrale du Congo (BCC).

« La performance enregistrée au 24 juin 2024 montre que les recettes internes ont atteint 12 416,0 milliards de CDF, alors que la loi de finances prévoit un total de 24 549,8 milliards pour l’année« , indique la BCC dans son rapport de suivi des opérations financières de l’État. Cette avancée à mi-parcours laisse entrevoir une probabilité élevée que les régies financières atteignent, voire dépassent, leurs objectifs annuels.

Depuis 2022, la performance des régies financières de la RDC s’inscrit dans une tendance ascendante. Cette année-là, les recettes intérieures mobilisées avaient atteint un niveau record de 18 427 milliards de CDF, soit une augmentation de 164 % par rapport à 2020 et de 67 % par rapport à 2021. Les taux de réalisation étaient particulièrement notables, avec 156 % pour la DGI, 112 % pour la DGRAD et 84 % pour la DGDA.

En juillet 2022, les recettes avaient connu une hausse significative de 63,86 % par rapport à juin, atteignant 1 701,9 milliards de CDF. De même, en mai 2024, les régies avaient collecté 1 031,1 milliards de CDF en seulement 16 jours, représentant 75,2 % des prévisions mensuelles. Le 20 juin 2024, la DGI avait déjà surpassé ses prévisions, atteignant 6 520,9 milliards de CDF.

Ces performances remarquables s’expliquent en partie par un contexte économique favorable, caractérisé par des prix élevés des matières premières. Toutefois, pour consolider ces acquis, il est impératif de diversifier la base productive et d’améliorer la gestion des contentieux fiscaux, afin de renforcer structurellement les capacités de collecte des régies financières.

M. MATUVOVANGA

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une