spot_imgspot_imgspot_img

Sandvik décroche le droit de sous-traitance en RDC après une réorganisation stratégique

Partager

Sandvik, société spécialisée dans les équipements miniers, a officiellement obtenu l’autorisation d’exercer la sous-traitance en République Démocratique du Congo (RDC). Cette annonce, faite le 1er juillet 2024 par l’Autorité de Régulation de la Sous-traitance dans le secteur Privé (ARSP), fait suite à une réorganisation capitale de Sandvik DRC qui a ouvert son capital à un partenaire congolais détenant 51 % des parts.

La signature de cet accord a été formalisée en présence de hauts responsables des deux entités, dont le Directeur Général de l’ARSP, Miguel Katemb Kashal, et le représentant de Sandvik DRC, Georges Wilson.

Guillaume Feruzi, contrôleur de l’ARSP, a expliqué lors de la cérémonie que « pour se conformer à la législation en vigueur, la société Sandvik international a ouvert son capital social afin de s’associer à un entrepreneur congolais ». Cette démarche s’inscrit dans le cadre du code de conduite de Sandvik international, qui affirme l’engagement de l’entreprise à respecter les lois locales.

Sandvik DRC, qui opérait jusqu’ici sans cadre légal en RDC, se voit maintenant légitimée pour ses activités de sous-traitance. Le Directeur Général de l’ARSP a encouragé d’autres multinationales à suivre cet exemple, soulignant que « l’État congolais accueille les investissements étrangers, mais souhaite que ceux-ci bénéficient également aux nationaux afin de développer une chaîne de valeur et créer une classe moyenne congolaise ».

Miguel Katemb Kashal a également ajouté : « Le message que je lance aux autres entreprises internationales présentes en RDC est de régulariser leur situation comme l’a fait Sandvik DRC ».

Georges Wilson, Manager Général de Sandvik DRC, a exprimé la satisfaction de l’entreprise suite à cette nouvelle. « Nous avons travaillé dur pour aboutir à ce partenariat. Nous remercions l’ARSP pour l’accréditation de ce partenariat, ce qui nous permet désormais de servir nos clients en conformité avec le code de conduite de notre groupe international », a-t-il déclaré.

L’accord entre Sandvik DRC et l’ARSP s’inscrit dans la vision du Président Félix Tshisekedi de promouvoir les entrepreneurs congolais et de stimuler la création d’une classe émergente. La cellule de communication de l’ARSP a souligné les efforts significatifs de Miguel Katemb Kashal pour concrétiser cette vision.

Signé par la rédaction de Lepoint.cd

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une