spot_imgspot_imgspot_img

RDC : l’État a déboursé 75,2 milliards de CDF pour la dette publique à fin mai 2024

Partager

Depuis le début de l’année, l’État congolais a dû honorer un paiement de 477,8 milliards de Francs congolais (CDF), soit 168,2 millions de dollars américains (USD) au titre de la dette publique en capital, selon un rapport récent.

En seulement cinq mois, ce montant déboursé représente 15,7 % des prévisions budgétaires initiales.

Pour l’ensemble de l’année 2024, le Gouvernement congolais prévoit de s’acquitter de plus de 1.146,8 milliards de CDF, soit plus de 403 millions de dollars pour la dette publique en capital.

Augmentation significative de la dette publique

Les données de la Direction Générale de la Dette Publique (DGDP) révèlent une augmentation notable de la dette publique de la République Démocratique du Congo ces dernières années. De 7,3 milliards de dollars en 2021, la dette publique totale a grimpé à 10,5 milliards de dollars en 2023, marquant une hausse de plus de 3 milliards en trois ans.

Détails de la dette extérieure et intérieure

La dette extérieure de la RDC est passée de 4,9 milliards USD en 2021 à 6,8 milliards USD en 2023, soit une augmentation d’environ 2 milliards de dollars. Parallèlement, la dette intérieure a également connu une hausse, passant de 2,5 milliards USD en 2021 à 3,7 milliards USD en 2023, soit une augmentation de 1,2 milliard USD.

Endettement et ratio du PIB

Malgré cette augmentation, la dette publique de la RDC reste modérée, représentant environ 21 % du Produit Intérieur Brut (PIB) à la fin de l’année 2022. Ce ratio permet au pays de bénéficier d’un programme du Fonds Monétaire International (FMI) visant à stabiliser le cadre macroéconomique et à soutenir les réformes économiques.

M. KOSI

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une