spot_imgspot_imgspot_img

RDC : En six mois, les dépenses du gouvernement atteignent 13.117,6 milliards de CDF

Partager

Les finances publiques de la République Démocratique du Congo révèlent, selon la Banque Centrale du Congo (BCC), que le gouvernement a engagé 13.117,6 milliards de Francs congolais (CDF) au 21 juin 2024, soit l’équivalent de 4,6 milliards de dollars américains (USD). Ces chiffres représentent 37,7 % des 15.569,2 milliards de CDF prévus pour cette période.

Les dépenses exécutées, provenant exclusivement des ressources propres, montrent un taux d’exécution de 54,3 % par rapport aux prévisions linéaires fixées à 10.799,9 milliards de CDF. En un mois, le gouvernement aurait dépensé 7.251,5 milliards de CDF.

Les experts du ministère du Budget signalent que les dépenses financées par des ressources extérieures n’ont enregistré aucune exécution jusqu’à présent. Les principales dépenses à fin mai 2024 incluent :

  • 2.709.794.588 CDF pour le déplacement de 1.400 soldats et l’achat de matériels et équipements militaires.
  • 1.135.955.170 CDF pour le règlement des arriérés de loyers de certaines ambassades et missions diplomatiques en zone euro.
  • 13.062.599.550 CDF pour l’acquisition de médicaments antipaludiques destinés à la Fédération des centrales d’approvisionnement en médicaments.
  • 6.507.660.269 CDF pour l’achat de matériels aratoires, fertilisants, pesticides, appareils de traitement, équipements de transformation et semoirs pour le ministère de l’Agriculture.
  • 17.455.592.321 CDF pour le paiement de 4.500 tonnes d’engrais chimiques pour le Service National.
  • 5.000.000.000 CDF alloués aux déplacés internes des provinces du Nord et Sud-Kivu.
  • 111.702.515 CDF pour l’achat de 5 épandeurs portés de 1.000 litres pour le ministère de l’Agriculture.
  • 430.187.358 CDF pour la maintenance de la centrale hydroélectrique de Kakobola.

L’ensemble de ces dépenses reflète les priorités budgétaires du gouvernement, allant de la défense nationale aux initiatives agricoles, en passant par le soutien humanitaire. La gestion financière reste un indicateur clé de la stabilité économique du pays.

M.KOSI

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une