spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneRDC : L'impulsion décisive du CAMI pour la création de zones d'exploitation...

RDC : L’impulsion décisive du CAMI pour la création de zones d’exploitation artisanale au Nord-Ubangi

spot_img

Par Mitterrand Masamuna, Journaliste économique

Le Directeur Général du Cadastre Minier (CAMI), Popol Mabolia Yenga, a récemment engagé des pourparlers avec la Ministre des Mines, Antoinette Nsamba Kalambayi, dans une réunion qui s’est tenue le mercredi 1er novembre. Les discussions entre ces deux éminentes personnalités ont principalement porté sur la problématique de la création de zones d’exploitation artisanale dans la province du Nord-Ubangi en République Démocratique du Congo.

Suite à un lobbying acharné de la part du nouveau Directeur Général du CAMI, il est désormais évident que la Ministre des Mines a approuvé la signature de huit arrêtés ministériels, lesquels, selon les informations provenant de la cellule de communication, sont destinés à formaliser le secteur minier dans cette juridiction.

Ce dossier, qui constituait un point de friction majeur, est enfin sur le point de trouver une solution après avoir été entaché par diverses irrégularités, lesquelles étaient une source de préoccupation pour les exploitants artisanaux de cette région.

La mesure adoptée vise à officialiser l’activité d' »exploitation artisanale » dans la province, dans le but de générer des revenus qui, de nos jours, représentent un pilier de la croissance économique. Elle permettra également au Nord-Ubangi de se positionner en tant qu’acteur compétitif aux côtés d’autres provinces minières renommées telles que le Lualaba, le Haut-Katanga et le Tanganyika.

L’initiative du CAMI s’inscrit dans la droite ligne de la vision du Chef de l’État, Félix Tshisekedi, qui promeut l’industrialisation locale des ressources naturelles en vue de créer des entrepreneurs congolais prospères.

En effet, dans une lettre adressée au Secrétaire Général du ministère des Mines, Antoinette Nsamba a sollicité la mise en place de toutes les mesures nécessaires pour garantir une application sans faille de ces arrêtés.

Il est à noter que cette demande a été précédée par une démarche initiée par Malo Mobutu, le Gouverneur du Nord-Ubangi, et a été renforcée par l’intervention de Popol Mabolia, Directeur Général du CAMI. La province du Nord-Ubangi, riche en minerais tels que le cuivre, le fer, le diamant, l’or et le mercure, dispose déjà d’unités d’exploitation semi-industrielle.


Joel Kioni, Analyste économique

Le secteur minier en République Démocratique du Congo continue de susciter un intérêt croissant tant au niveau national qu’international, et les récentes actions entreprises par le CAMI en collaboration avec le Ministère des Mines illustrent une avancée significative dans la formalisation de l’exploitation artisanale. La création de zones d’exploitation artisanale dans la province du Nord-Ubangi représente une opportunité importante pour le pays en termes de mobilisation de recettes et de renforcement de sa position sur la scène minière.

Le potentiel minier de la province du Nord-Ubangi, avec ses riches gisements de cuivre, de fer, de diamant, d’or et de mercure, est un atout considérable qui peut contribuer de manière significative à la croissance économique du pays. En mettant en place une réglementation appropriée et en favorisant une exploitation artisanale formelle, le gouvernement ouvre la voie à une utilisation plus efficace de ces ressources et à une augmentation des revenus générés par le secteur minier.


Manassé Kosi, Journaliste stagiaire

La formalisation de l’exploitation artisanale dans le Nord-Ubangi est une étape importante dans la réalisation de la vision du Président Félix Tshisekedi visant à industrialiser les ressources naturelles du pays. Cette démarche renforce également la position du Nord-Ubangi en tant que pôle minier compétitif aux côtés d’autres provinces renommées. Les prochaines étapes consisteront à veiller à ce que ces arrêtés ministériels soient mis en œuvre de manière efficace, garantissant ainsi la régulation et la rentabilité de l’exploitation artisanale dans la région.

En conclusion, cette avancée dans la formalisation de l’exploitation artisanale dans la province du Nord-Ubangi marque une étape importante dans le développement économique de la République Démocratique du Congo, en contribuant à la croissance du secteur minier et à la mobilisation de ressources essentielles. L’efficacité de la mise en œuvre de ces mesures déterminera dans une large mesure les avantages économiques qui découleront de cette initiative.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Crise de l’eau en RDC : 400 millions de dollars pour les forages, la REGIDESO laisse-t-elle tomber ?

La République démocratique du Congo se trouve confrontée à un problème majeur concernant l'accès à l'eau potable. Les données issues de sources fiables indiquent que la Régie de Distribution d'Eau (REGIDESO) est endettée à hauteur de plus de 235 millions de dollars envers l'État...

Production industrielle chinoise en baisse : Le cuivre recule de 0,4%

La production industrielle chinoise a déçu les attentes en mai, selon les données récemment publiées. Cette situation a entraîné une baisse du cuivre, accentuée par la fermeté du dollar. Sur le London Metal Exchange (LME), le cuivre pour livraison à trois mois a reculé de 0,4 %, s'établissant à 9,701.50 $/t

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici