spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneRéforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus...

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

spot_img

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d’année 2022, vise à répondre à plusieurs défis majeurs identifiés dans ce domaine.

Selon un communiqué officiel du ministère, la réforme a été déclenchée en réponse à l’absence d’un cadre réglementaire clair et unifié pour le secteur, à la prolifération de sociétés de jeux illégales, au manque de contrôle effectif du secteur, et à l’absence de mesures de protection des mineurs et des parieurs. Cette situation a entraîné une perte significative de recettes fiscales pour l’État, malgré le potentiel économique du secteur des jeux de hasard.

Dans le cadre de cette réforme, le ministère des Finances a récemment revu les arrêtés régissant le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette démarche s’inscrit dans le programme de coopération entre la RDC et le Fonds monétaire international (FMI), visant à accroître les recettes fiscales et à sortir de la liste du Groupe d’action financière (GAFI).

Les nouvelles directives du ministère des Finances comprennent des critères de conformité administratifs et techniques visant à renforcer la régulation du secteur. Les acteurs du secteur seront informés des exigences, notamment en ce qui concerne le contrôle électronique des paris et des paiements mobiles. Cette approche vise à accroître la transparence et à améliorer la collecte des recettes fiscales.

En conclusion, la réforme du secteur des jeux de hasard en RDC est une étape importante pour renforcer l’économie du pays en améliorant les contrôles et en maximisant les recettes fiscales, tout en protégeant les acteurs les plus vulnérables.

La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Crise de l’eau en RDC : 400 millions de dollars pour les forages, la REGIDESO laisse-t-elle tomber ?

La République démocratique du Congo se trouve confrontée à un problème majeur concernant l'accès à l'eau potable. Les données issues de sources fiables indiquent que la Régie de Distribution d'Eau (REGIDESO) est endettée à hauteur de plus de 235 millions de dollars envers l'État...

Production industrielle chinoise en baisse : Le cuivre recule de 0,4%

La production industrielle chinoise a déçu les attentes en mai, selon les données récemment publiées. Cette situation a entraîné une baisse du cuivre, accentuée par la fermeté du dollar. Sur le London Metal Exchange (LME), le cuivre pour livraison à trois mois a reculé de 0,4 %, s'établissant à 9,701.50 $/t

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici