spot_imgspot_imgspot_img

Sénégal obtient un financement de 330 millions de dollars pour l’expansion de son aéroport international principal

Partager

Le 14 mars, JOHANNESBURG – Dans un mouvement stratégique visant à renforcer sa position en tant que carrefour aérien majeur en Afrique de l’Ouest, le Sénégal a sécurisé un financement substantiel allant jusqu’à 300 millions d’euros (environ 328,20 millions de dollars) pour le développement de l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD). Ce financement marque une étape significative dans l’ambition du pays de faciliter le commerce et le tourisme à travers le continent.

Situé en périphérie de Dakar, l’AIBD, qui a commencé ses opérations en 2017, est géré par une entreprise publique. L’annonce du financement a été faite par Ninety One, un gestionnaire d’actifs, qui a révélé avoir collaboré avec la Standard Chartered Bank en tant qu’arrangeur principal mandaté et chef de file, pour fournir jusqu’à 100 millions d’euros de ce financement. Le reste, soit 200 millions d’euros, a été levé auprès d’un consortium de banques.

Une expansion pour répondre à une demande croissante

Les fonds obtenus serviront à augmenter la capacité annuelle de passagers de 40 %, portant le total à plus de 5 millions. De plus, un terminal de fret est en projet, signalant une volonté d’élargir les capacités opérationnelles de l’aéroport au-delà du trafic passagers.

L’Afrique, longtemps freinée par une infrastructure aérienne fragmentée et une connectivité insuffisante, a vu le secteur du tourisme et du commerce considérablement impacté par la pandémie de COVID-19. L’investissement dans des infrastructures clés telles que l’AIBD est perçu comme un catalyseur potentiel pour la croissance, non seulement dans le secteur du tourisme mais aussi dans d’autres secteurs, facilitant le commerce intra-africain. Reabetswe Kungwane, spécialiste en investissement chez Ninety One, souligne l’importance de ces développements pour l’économie régionale.

Vers une position dominante dans le ciel ouest-africain

Avec l’AIBD traitant plus de 90 % du trafic aérien du Sénégal, l’objectif est clair : faire de l’aéroport un hub aérien de premier plan en Afrique de l’Ouest d’ici 2035. Ce plan ambitieux nécessitera non seulement une expansion de la capacité physique de l’aéroport mais également une amélioration de ses services et facilités pour rivaliser sur une scène internationale de plus en plus compétitive.

L’éditorial

Cette expansion de l’AIBD est un témoignage de la résilience et de l’ambition du Sénégal de se positionner comme un leader dans le domaine de l’aviation en Afrique. En mettant l’accent sur l’amélioration de l’infrastructure et en sécurisant les financements nécessaires, le pays s’engage sur la voie de la croissance économique et de l’intégration régionale. Cet investissement substantiel dans l’AIBD est une étape cruciale vers la réalisation de cet objectif, promettant de transformer le visage du commerce et du tourisme en Afrique de l’Ouest.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une