spot_imgspot_imgspot_img

Avec une offre mondiale excédentaire de 8%, le marché du cobalt demeure en souffrance en 2024

Partager

Au cours des deux dernières années, la production de cobalt a fortement augmenté en Indonésie et en République démocratique du Congo (RDC), créant ainsi un excédent d’offre sur le marché mondial.

Selon le Cobalt Institute, la demande mondiale de cobalt s’élevait à 213 000 tonnes en 2023, tandis que l’offre était supérieure de 8%, exerçant ainsi une pression à la baisse sur les prix.

Les prix du cobalt ont chuté d’environ deux tiers depuis le milieu de 2022. En mars 2024, le prix de la tonne de cobalt se négociait à 27 963 USD, soit une hausse de 0,14% par rapport à la semaine précédente. Cependant, sur un an, le cours du cobalt a baissé de 17,91% en raison de cette offre excédentaire.

La RDC, qui représente environ 70% de la production mondiale de cobalt, envisage d’introduire des quotas d’exportation pour tenter de faire remonter les prix, mais les responsables sont divisés sur cette question.

D’après des nouvelles données publiées par la banque centrale du Congo (BCC), les entreprises minières basées en République Démocratique du Congo (RDC) ont réalisé, au cours de six premiers mois de l’année 2024, une production de l’ordre de 50 573 tonnes de minerais de cobalt.

D’après cette documentation de la BCC, la société générale des carrières et des mines (Gecamines) a réalisée une production de l’ordre de 11 753 tonnes de cobalt.

Les sociétés minières partenaires de la Générale des carrières et des mines et autres ont réalisé une production de 38 820 tonnes de cobalt.

Pour toute l’année dernière (2023) les entreprises minières basées en RDC en cumulé une production de l’ordre de 139 838 tonnes de cobalt.

M. MATUVOVANGA

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une