spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneChiffres clés : La révision budgétaire du PDL-145T révèle une augmentation substantielle...

Chiffres clés : La révision budgétaire du PDL-145T révèle une augmentation substantielle à 2,8 milliards de dollars

spot_img

La Ministre d’État, Ministre du Plan, Judith Tuluka, a exposé lors d’une conférence de presse organisée le jeudi 16 novembre 2023 par le Ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya, les ajustements significatifs apportés au budget du Programme de Développement des Localités – 145 Territoires (PDL-145T).

Selon les dires de la Ministre Tuluka, cette réévaluation budgétaire découle principalement d’une extension des fonds alloués aux travaux de construction et de réhabilitation des routes de desserte agricole, un secteur clé du programme.

Pour contextualiser, initialement, les crédits destinés à la réhabilitation et à la construction des routes de desserte agricole étaient évalués à 260 millions de dollars, basés sur une ancienne prévision du ministère des Infrastructures. Toutefois, suite à une nouvelle étude commandée par le Gouvernement congolais, le nombre de kilomètres à réhabiliter a doublé pour atteindre 40 000, engendrant ainsi un coût global de 1,2 milliard de dollars américains.

Dans ses explications, la Ministre d’État a souligné que cette révision budgétaire découle d’une analyse approfondie des besoins de la population locale, dans le cadre d’un programme participatif visant à réduire la disparité entre les zones urbaines et rurales. Elle a affirmé :

« Ce programme a été conçu pour répondre à des questions cruciales telles que comment faciliter l’accès à des soins de santé appropriés et améliorer les conditions d’étude des élèves. Il reflète une démarche participative prenant en compte les aspirations exprimées par la population locale. »

Le PDL-145T, axé sur trois composantes clés, vise à :

  1. Améliorer les services sociaux de base, notamment l’éducation, les routes de desserte agricole, l’électrification et l’approvisionnement en eau.
  2. Renforcer les capacités locales.
  3. Développer une chaîne de valeur transformatrice pour soutenir l’agriculture.

Cette révision budgétaire substantielle, qui porte le coût total du programme à 2,8 milliards de dollars, souligne l’engagement du gouvernement envers le développement inclusif des territoires. Ces ajustements reflètent la volonté de répondre de manière proactive aux besoins croissants de la population, tout en stimulant le développement économique à long terme.

Par la Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici