spot_imgspot_imgspot_img

Congo Airways : sans 33 millions USD pour sa relance, la perte du certificat de transporteur aérien d’ici le 16 septembre

Partager

La compagnie nationale de la République Démocratique du Congo, Congo Airways, se trouve dans une situation critique. Si elle ne parvient pas à mobiliser 33 millions USD d’ici le 16 septembre, elle risque de perdre son certificat de transporteur aérien, ainsi que son agrément.

Lors de la troisième réunion du Conseil des Ministres du Gouvernement Suminwa, Jean-Pierre Bemba Gombo, Vice-Premier Ministre et Ministre des Transports, a tiré la sonnette d’alarme sur l’état précaire de Congo Airways. Actuellement, la compagnie ne dispose que d’un seul appareil en leasing, dont le contrat arrive bientôt à échéance. Patrick Muyaya Katembwe, Ministre de la Communication et Porte-parole du Gouvernement, a confirmé cette information, soulignant l’urgence de la situation.

Selon Jean-Pierre Bemba Gombo, un plan d’urgence de relance avait été soumis conformément aux directives du Président de la République lors de la 111e réunion du Conseil des Ministres le 15 septembre 2023. Cependant, les fonds nécessaires pour mettre en œuvre ce plan n’ont pas été débloqués, menaçant ainsi la continuité des opérations de la compagnie. « Si au 16 septembre prochain, Congo Airways ne dispose pas d’un appareil opérationnel immatriculé en RDC, elle perdra son certificat de transporteur aérien« , a déclaré le porte-parole du Gouvernement.

Le Ministre du Portefeuille a ajouté qu’il est impératif pour le Gouvernement d’intervenir rapidement pour sauver la compagnie. Malgré ses difficultés, Congo Airways a un potentiel de développement considérable, et des mesures urgentes doivent être prises, notamment la mise à disposition des fonds et la gestion des contentieux.

Le plan de relance de 33 millions de dollars, présenté en septembre 2023 par la Direction de Congo Airways au Premier Ministre Sama Lukonde, vise à régulariser le contrôle des avions et relancer les opérations. Le Gouvernement s’était engagé à soutenir ce plan, qui prévoyait la location de deux nouveaux avions, dont un Boeing 737-800 et trois Embraer 190, attendus pour fin février 2024.

Cependant, sans les fonds nécessaires, la relance de Congo Airways reste incertaine. La compagnie doit impérativement trouver une solution pour éviter la perte de son certificat de transporteur aérien, une situation qui mettrait un terme à ses activités.

M. MATUVOVANGA

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une