spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneDangote cherche à importer 24 millions de barils de pétrole brut américain...

Dangote cherche à importer 24 millions de barils de pétrole brut américain pour sa méga-raffinerie de Lekki

spot_img

Le groupe Dangote a lancé un appel d’offres pour l’importation de 24 millions de barils de pétrole brut des États-Unis afin d’approvisionner sa méga-raffinerie située dans l’État de Lekki, au Nigeria. Selon Bloomberg, l’entreprise recherche 2 millions de barils de WTI Midland, un brut léger extrait en Amérique du Nord, chaque mois pendant 12 mois, à partir de juillet 2022. Les fournisseurs potentiels ont jusqu’au 21 mai pour soumettre leurs propositions.

C’est la deuxième fois cette année que Dangote se tourne vers le brut américain. En février dernier, Trafigura avait remporté un marché similaire pour la livraison de 2 millions de barils. Cette stratégie est avant tout économique. Le pétrole West Texas Intermediate (WTI) Midland est moins coûteux que le Bonny Light produit au Nigeria. Le 16 mai, le prix du WTI s’élevait à 79,17 dollars US par baril, contre 83,15 dollars pour le Bonny Light, selon oilprice.com.

Les experts soulignent également la disponibilité et la fiabilité du WTI Midland par rapport à la production nigériane, souvent irrégulière. Ces dernières années, le secteur pétrolier nigérian a été affecté par des vols de pétrole sur les pipelines, le désinvestissement des majors pétrolières et l’insécurité dans le delta du Niger, principal bassin de production. En 2022, ces problèmes ont coûté au Nigeria son statut de premier producteur africain de pétrole. Bien que ce leadership ait été récupéré début 2023 grâce aux efforts du gouvernement fédéral, le pays n’a pas atteint son quota de production de 1,75 million de barils par jour fixé par l’OPEP. En avril, la production était d’environ 1,45 million de barils par jour, bien en deçà de la capacité estimée à 2,6 millions de barils par jour.

Il convient de noter que le régulateur nigérian du secteur pétrolier a récemment imposé une nouvelle réglementation obligeant les producteurs locaux à fournir 483 000 barils par jour aux raffineries locales entre janvier et juin 2024. Dangote devrait recevoir la part la plus importante de cette allocation, soit 325 000 barils par jour, ce qui représente seulement la moitié de la capacité de sa raffinerie, estimée à 650 000 barils par jour.

La quête de pétrole brut américain par Dangote témoigne d’une volonté stratégique d’assurer une alimentation stable et économique pour sa raffinerie. Cette initiative s’inscrit dans un contexte où le Nigeria cherche à optimiser sa production pétrolière malgré les défis internes et à stabiliser son marché énergétique.

La Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Crise de l’eau en RDC : 400 millions de dollars pour les forages, la REGIDESO laisse-t-elle tomber ?

La République démocratique du Congo se trouve confrontée à un problème majeur concernant l'accès à l'eau potable. Les données issues de sources fiables indiquent que la Régie de Distribution d'Eau (REGIDESO) est endettée à hauteur de plus de 235 millions de dollars envers l'État...

Production industrielle chinoise en baisse : Le cuivre recule de 0,4%

La production industrielle chinoise a déçu les attentes en mai, selon les données récemment publiées. Cette situation a entraîné une baisse du cuivre, accentuée par la fermeté du dollar. Sur le London Metal Exchange (LME), le cuivre pour livraison à trois mois a reculé de 0,4 %, s'établissant à 9,701.50 $/t

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici