spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneInvestissements en RDC : le partenariat Sino-Congolais bondit à 7 milliards USD,...

Investissements en RDC : le partenariat Sino-Congolais bondit à 7 milliards USD, marquant une croissance de 133%

spot_img

La République Démocratique du Congo et ses partenaires chinois ont revu à la hausse les investissements dédiés aux infrastructures dans le cadre de la coopération Sino-Congolaise des Mines, portant le montant total à 7 milliards de dollars américains. Cette augmentation significative de 4 milliards USD résulte de la récente modification du contrat entre les deux parties, selon des informations fournies par l’Agence de Presse Congolaise (ACP) lors d’une conférence de presse vendredi.

Freddy Shembo, directeur général de l’Agence de pilotage, de coordination et de suivi des conventions de collaboration (APSP), a mis en lumière cette évolution financière : « Initialement, 3 milliards étaient alloués aux infrastructures. À ce montant initial s’ajoutent désormais 4 milliards USD, consolidant notre enveloppe globale à 7 milliards, en attente de versement par la partie chinoise.« 

Cette révision contractuelle marque un tournant dans les relations économiques entre la RDC et les entreprises chinoises, visant un partenariat équilibré et mutuellement bénéfique. Shembo a exprimé son optimisme quant à l’avenir de cette collaboration, soulignant l’engagement de la RDC à tirer pleinement parti de ses ressources naturelles pour son développement.

Un aspect notable de cet accord rénové est l’évolution de la participation de la RDC au sein de Sicomines, une joint-venture créée pour l’exploitation minière. La Gecamines, représentant la RDC, « prend désormais part activement aux décisions, signe que son rôle et sa voix sont reconnus et respectés au sein de cette entreprise, » a ajouté Shembo. Cette inclusion garantit à la partie congolaise une influence considérable sur les opérations et les orientations stratégiques de la joint-venture.

En parallèle, la République démocratique du Congo a vu sa part dans la centrale électrique de Busanga augmenter, passant de 25% à 40%. Cette centrale, cruciale pour la production d’électricité, permet à Sicomines d’atteindre sa capacité de production optimale. Cette progression dans la propriété illustre la volonté des deux parties de renforcer les infrastructures essentielles de la RDC, soutenant ainsi le développement économique du pays.

La Sicomines, pilier de l’exploitation minière dans la région, bénéficie de cette synergie renforcée entre les entités congolaises et chinoises, soulignant l’importance de la gestion partagée et de l’investissement dans les infrastructures pour le progrès économique. Cette évolution des engagements financiers et opérationnels témoigne de la consolidation d’un partenariat stratégique, promettant un avenir prospère pour la RDC grâce à une gestion efficace et concertée de ses ressources minérales.

Par L’ÉDITORIAL

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici