spot_imgspot_imgspot_img

Kenya Airways arrête ses vols vers Kinshasa dès le 30 avril suite à la détention de son personnel

Partager

Nairobi, 29 avril 2024 – Kenya Airways, la principale compagnie aérienne du Kenya, vient de déclarer l’arrêt temporaire de ses liaisons aériennes avec Kinshasa, en République Démocratique du Congo, à partir du 30 avril 2024. Cette mesure fait suite à l’arrestation de deux membres de son personnel par les forces militaires congolaises depuis le 19 avril dernier.

Selon les informations fournies par la compagnie, les employés en question, affectés à l’aéroport de Kinshasa, auraient été arrêtés pour des irrégularités présumées liées à une cargaison de valeur. Le 12 avril, une cargaison sans les documents douaniers nécessaires avait été refusée par la compagnie, ce qui aurait conduit à leur détention.

La compagnie aérienne a émis une déclaration expliquant que « la détention continue des membres de notre équipe compromet notre capacité à gérer efficacement nos opérations sur place. En conséquence, nous sommes contraints de suspendre nos services jusqu’à ce que la situation soit résolue« . Ce geste souligne les difficultés rencontrées pour maintenir des opérations sécurisées et régulières face à des défis bureaucratiques et légaux imprévus.

Le tribunal militaire de Kinshasa a récemment statué sur une requête pour la libération de ces employés, sans que le résultat de cette décision ne soit encore clair. Entre-temps, aucun commentaire officiel n’a été fourni par les autorités de la RDC.

Kenya Airways, qui a débuté ses opérations en 1977, est un acteur clé sur le marché africain de l’aviation. Elle est reconnue pour sa participation dans l’alliance Skyteam et son programme de fidélisation Flying Blue. La suspension des vols à Kinshasa, un hub crucial pour les opérations de la compagnie en Afrique centrale, pourrait affecter de nombreux clients, en particulier les entreprises et les opérateurs économiques qui dépendent de cette liaison pour leurs activités.

La situation met en lumière les défis auxquels sont confrontées les compagnies aériennes opérant dans des environnements réglementaires complexes et souligne l’importance du respect des procédures légales et douanières dans les opérations internationales de fret.

Kenya Airways a appelé à un traitement respectueux et humain de ses employés détenus, insistant sur l’importance de la justice et du respect des droits humains dans la gestion des affaires internationales.

Équipe éditoriale, Lepoint.cd

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une