spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneLe départ prématuré d'ExxonMobil de la Guinée équatoriale : un dénouement anticipé...

Le départ prématuré d’ExxonMobil de la Guinée équatoriale : un dénouement anticipé de trois décennies d’activité pétrogazière

spot_img

À la fin de l’année 2022, des informateurs bien informés au sein de la compagnie pétrolière américaine ExxonMobil ont révélé la volonté de l’entreprise de se retirer de la Guinée équatoriale dès l’expiration de sa licence pétrolière en 2026.

Cette décision stratégique d’ExxonMobil de mettre fin à son engagement de près de trente ans dans l’industrie pétrogazière guinéenne semble prendre une trajectoire plus rapide que prévu, selon des sources émanant d’analystes du secteur pétrolier ce jeudi 8 février.

« Nous anticipons une officialisation imminente du départ d’ExxonMobil de la Guinée équatoriale, en ligne avec une reconfiguration stratégique de ses opérations », ont indiqué des experts du domaine.

Cette accélération du calendrier de retrait trouve son fondement dans la récente déclaration du PDG d’ExxonMobil, Darren Woods, mettant en lumière la nouvelle orientation stratégique de l’entreprise axée sur des opportunités à forte croissance et à faible coût. Une évolution qui redessine les priorités de la compagnie.

La dégradation des niveaux de production des actifs pétrogaziers d’ExxonMobil en Guinée équatoriale, combinée à une attractivité décroissante pour les investissements, renforce la détermination de l’entreprise à accélérer son départ.

En novembre 2023, la compagnie a achevé le transfert de ses intérêts dans le bloc producteur offshore B au gouvernement équato-guinéen. Malgré les efforts de recherche d’un repreneur potentiel pour son portefeuille d’actifs en Guinée équatoriale, ExxonMobil n’a pas réussi à concrétiser une transaction.

La réorientation stratégique d’ExxonMobil, associée à la baisse significative de la production et à une attrait moindre pour les investissements, précipite ainsi le dénouement anticipé de son rôle prépondérant dans l’industrie pétrogazière de la Guinée équatoriale.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici