spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la unePneus neufs au Cameroun : Une baisse de 32,6 milliards de FCFA...

Pneus neufs au Cameroun : Une baisse de 32,6 milliards de FCFA dans les importations

spot_img

Depuis le 19 mars 2024, une décision ministérielle au Cameroun a apporté une réduction significative de 10 % sur la valeur imposable des pneumatiques neufs importés. Signée par le ministre des Finances, cette mesure vise à alléger le fardeau financier des importateurs et, par extension, des consommateurs. Louis Paul Motazé, ministre des Finances, a souligné que cette mesure, valable pour une période initiale de six mois, pourrait être prolongée en fonction des circonstances. Il a expliqué que cette initiative fait partie des mesures complémentaires mises en œuvre suite à l’ajustement des prix des carburants, intervenu le 3 février 2024, sur les instructions du chef de l’État.

Cette décision, bien qu’apparemment circonstancielle, s’inscrit dans une dynamique plus large. En effet, elle vise également à promouvoir l’utilisation de pneus de qualité supérieure dans le secteur du transport terrestre. La sécurité routière est un enjeu majeur au Cameroun, où de nombreux accidents sont attribués à la défaillance des pneus. En réduisant le coût des pneus neufs, le gouvernement cherche à encourager l’adoption de pneumatiques de meilleure qualité, prévenant ainsi les accidents et les pertes humaines qui en découlent.

Par ailleurs, cette décision s’inscrit également dans le cadre d’une politique plus large visant à promouvoir la production locale et à réduire la dépendance aux importations. En effet, le Cameroun voit émerger plusieurs projets de construction d’usines de production de pneus sur son territoire. La Cameroon Tyre Factory (CTF), filiale de Neptune Holding dirigée par l’entrepreneur camerounais Antoine Ndzengué, prévoit ainsi la construction d’une usine à Bomono, près de Douala. Avec une capacité de production annuelle de 4,6 millions d’unités, cette usine devrait créer environ 2 500 emplois. L’investissement nécessaire pour ce projet s’élève à 400 milliards de FCFA.

En encourageant le développement de la production locale, le gouvernement espère non seulement réduire les importations de pneus neufs, mais également stimuler l’économie nationale et créer des emplois. Les avantages économiques potentiels sont significatifs, comme le souligne le rapport sur le commerce extérieur du Cameroun publié par l’Institut national de la statistique (INS). En 2022, par exemple, le pays a importé 23 164 tonnes de pneumatiques neufs pour un montant total de 32,6 milliards de FCFA. Cependant, ces importations ont diminué d’environ 1,2 milliard de FCFA par rapport à l’année précédente.

De plus, il est intéressant de noter que les pneus neufs sont plus largement utilisés et commercialisés que les pneus d’occasion, malgré leur coût plus élevé. En effet, selon les données de l’INS, le Cameroun a importé 6 596 tonnes de pneumatiques rechapés ou usagés en 2022, pour un montant total de plus de 2 milliards de FCFA. Bien que ces pneus d’occasion soient moins chers, leur utilisation reste limitée, ce qui témoigne d’une préférence générale pour les pneus neufs de meilleure qualité.

En conclusion, la décision du gouvernement camerounais de réduire le coût d’importation des pneus neufs s’inscrit dans une stratégie plus large visant à promouvoir la sécurité routière, à encourager la production locale et à réduire la dépendance aux importations. Cette initiative devrait avoir un impact significatif sur l’économie du pays, en stimulant la croissance économique et en créant des emplois dans le secteur manufacturier.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Réforme des jeux de hasard en RDC : Vers une régulation plus stricte

Le ministère des Finances de la République démocratique du Congo (RDC) a récemment lancé une série de réformes visant à réguler le secteur des jeux de hasard et des pratiques assimilées. Cette initiative, initiée en fin d'année 2022...

Offre d’emploi : Réceptionniste à Kinshasa

Forest and Biodiversity Support Activity (FABS), financée par l'USAID via le Programme régional pour l'environnement en Afrique centrale (CARPE)...

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici