spot_imgspot_imgspot_img

Production industrielle chinoise en baisse : Le cuivre recule de 0,4%

Partager

La production industrielle chinoise a déçu les attentes en mai, selon les données récemment publiées. Cette situation a entraîné une baisse du cuivre, accentuée par la fermeté du dollar. Sur le London Metal Exchange (LME), le cuivre pour livraison à trois mois a reculé de 0,4 %, s’établissant à 9,701.50 $/t, tandis que sur le Shanghai Futures Exchange (ShFE), le contrat le plus échangé (échéance juillet) a perdu 1 %, atteignant 78,630 yuan/t (10,837.15 $). La croissance de la production industrielle chinoise en mai s’est limitée à 5,6 %, en deçà des attentes de 6 %. Cette performance est attribuable à plusieurs facteurs, notamment un marché immobilier en difficulté, des gouvernements locaux lourdement endettés, et une tendance à la déflation. Malgré cela, les ventes au détail ont accéléré le mois dernier.

Cette déception sur les chiffres de la production industrielle chinoise a eu un impact immédiat sur le marché du cuivre, avec une orientation à la baisse des prix. Cette situation s’explique également par le renforcement du dollar, qui a rendu les métaux industriels moins attractifs pour les investisseurs. La performance du cuivre est suivie de près par les investisseurs, car il est souvent considéré comme un indicateur économique avancé en raison de sa large utilisation dans de nombreux secteurs industriels.

La Chine reste un acteur clé sur le marché mondial du cuivre, représentant environ la moitié de la consommation mondiale du métal. Par conséquent, toute faiblesse de la demande chinoise peut avoir un impact significatif sur les prix mondiaux du cuivre. Les perspectives économiques chinoises continueront donc d’être un facteur clé à surveiller pour les investisseurs et les acteurs du marché des métaux industriels dans les mois à venir.

LePoint.cd – Rédaction

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une