spot_imgspot_imgspot_img

RDC : le marché des assurances atteint 320 millions USD en 2023, une croissance plus de 457% en cinq ans

Partager

Depuis la libéralisation du secteur des assurances en République Démocratique du Congo (RDC) en 2015, le marché a connu une croissance fulgurante, atteignant un chiffre d’affaires de 320 millions USD à la fin de 2023, contre seulement 70 millions USD en 2018.

Judith Suminwa Tuluka, première ministre et cheffe du gouvernement congolais, a présenté ces données impressionnantes aux élus nationaux ce mardi 11 juin 2024, lors de la présentation du programme quinquennal de son gouvernement. Elle a souligné l’impact positif des réformes économiques, notamment la libéralisation du secteur des assurances, qui a permis de dynamiser l’économie et de renforcer la protection sociale des citoyens.

« Au cours des cinq dernières années, notre marché des assurances est passé de 70 millions USD en 2018 à plus de 320 millions USD à la fin de 2023, » a déclaré Judith Suminwa Tuluka. Cette croissance de 270% en quatre ans est le résultat de politiques ciblées visant à renforcer la régulation et à encourager l’investissement privé.

Le secteur des assurances a également vu une diversification notable avec le nombre d’opérateurs passant de 4 en 2019 à 10 sociétés en 2021. Parallèlement, 39 courtiers se sont ajoutés au marché, portant le nombre total d’opérateurs à 49. Cette augmentation des acteurs économiques a contribué à la création de 248 emplois en 2021, majoritairement pourvus par des travailleurs nationaux.

Le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka s’engage à continuer d’accompagner l’Autorité de Régulation et de Contrôle des Assurances (ARCA) pour assurer un marché dynamique et conforme aux standards internationaux. Elle a également promis de poursuivre les réformes structurelles macroéconomiques pour stimuler l’investissement privé et améliorer le mécanisme de régulation des prix des produits essentiels.

La libéralisation du secteur des assurances a mis fin au monopole de la Société Nationale d’Assurances (SONAS) qui dominait le marché depuis 1968. Cependant, malgré cette avancée, le taux de pénétration des assurances reste faible, atteignant seulement 0,97% en 2018, comparé à 1,24% au Gabon et 2,4% au Kenya.

ARCA a pour mission de développer un marché des assurances sain, dynamique et inclusif. Des défis subsistent toutefois, notamment en matière de respect de la réglementation, de développement de produits adaptés et de paiement des prestations par les assureurs.

Ce développement du secteur des assurances illustre bien le potentiel de la RDC à transformer ses institutions financières pour mieux répondre aux besoins de sa population et stimuler son économie.

Lepoint.cd

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une