spot_imgspot_imgspot_img

Entrepreneuriat en RDC : la Banque mondiale demande une administration fiscale allégée

Partager

La Banque mondiale a récemment plaidé pour une réforme fiscale en République Démocratique du Congo, mettant en lumière les défis auxquels font face les micro, petites et moyennes entreprises (PME). Lors de la cérémonie de clôture du Projet d’appui aux micros, petites et moyennes entreprises (PADMPME) à Kinshasa, Magueye Dia, responsable du projet à la Banque mondiale, a insisté sur l’urgence d’une amélioration de l’administration fiscale.

L’impact de la fiscalité sur les pme congolaises

« Le climat des affaires en RDC demeure un sérieux obstacle, » a déclaré Magueye Dia. Il a souligné que la lourdeur des démarches administratives et fiscales freine l’initiative entrepreneuriale. « Il est difficile de créer de la richesse lorsque l’on consacre une grande partie de sa journée à répondre aux sollicitations des inspecteurs fiscaux qui, souvent, réclament des taxes injustifiées, » a-t-il ajouté.

Dia a insisté sur la nécessité de revoir le système fiscal pour alléger le fardeau administratif pesant sur les entreprises, afin de leur permettre de croître et de générer plus de richesse.

Les réalisations du PADMPME

Le Projet PADMPME, soutenu par la Banque mondiale et le gouvernement congolais, a été salué pour ses contributions significatives au développement économique et à la création d’emplois. « Ce projet, issu d’une volonté commune du gouvernement et de la Banque mondiale, a prouvé que l’entrepreneuriat congolais peut être un moteur de développement et de création d’emplois, » a expliqué Dia.

Il a également reconnu que le projet a rencontré des défis, mais a souligné l’importance de la persévérance et de la recherche de solutions rigoureuses. « Nous célébrons aujourd’hui la fin d’un projet qui, malgré les difficultés, a atteint des résultats satisfaisants, » a-t-il affirmé.

Perspectives pour l’avenir

Magueye Dia a également annoncé le lancement prochain du projet Transforme, destiné à continuer l’accompagnement des entrepreneurs congolais. « Ce nouveau projet commencera à déployer ses appuis dans les jours à venir, » a-t-il précisé, marquant ainsi une nouvelle étape dans le soutien aux PME et à l’entrepreneuriat en RDC.

Les bénéficiaires du projet PADMPME ont également exprimé leur soutien à l’appel pour une réforme fiscale, soulignant que des mesures concrètes sont nécessaires pour améliorer l’environnement des affaires et favoriser la croissance économique.

M. MATUVOVANGA

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une