spot_imgspot_imgspot_img

RDC : CMOC s’associe à MES pour développer le projet hydroélectrique Nzilo II

Partager

Lualaba Power SA a franchi une étape décisive dans le développement du projet hydroélectrique Nzilo II grâce à un partenariat stratégique avec China Molybdenum Company Limited (CMOC), officialisé le 25 mai 2024. Cet accord marque une avancée significative pour l’énergie renouvelable en République Démocratique du Congo (RDC), soutenant les ambitions du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Le projet Heshima, d’une capacité de 200 MW, s’implantera sur la rivière Lualaba, à environ 40 km de Kolwezi, une région clé pour l’industrie minière. Profitant de la capacité de stockage du barrage existant Nzilo I, ce nouveau projet complètera les infrastructures hydrauliques locales, incluant les barrages de Nseke et Busanga. Cette configuration permettra de fournir une puissance constante et de pointe pour soutenir les besoins énergétiques des mines, des industries, et de la population environnante.

L’obtention de l’approbation de l’étude de faisabilité par le Ministre des Ressources Hydrauliques et de l’Électricité, ainsi que le certificat environnemental de l’Agence Congolaise de l’Environnement, a permis à Lualaba Power de sécuriser les financements nécessaires. Le partenariat avec CMOC garantit ainsi la réalisation du projet, avec une mise en service commerciale prévue pour 2028.

MES et CMOC ont exprimé leur reconnaissance envers le Président Tshisekedi pour sa vision stratégique et son soutien, qui permettent de renforcer les capacités énergétiques du pays. La première pierre du projet devrait être posée dans les 60 jours suivant l’achèvement des démarches administratives.

Rahim Dhrolia, un entrepreneur influent dans la région, est un acteur clé de ce projet, visant à faire de Lualaba Power un leader dans le secteur de l’énergie en RDC. Son engagement illustre une volonté de réduire la dépendance énergétique du pays, notamment par l’intégration de solutions solaires complémentaires, transformant le barrage en une gigantesque batterie de stockage.

CMOC, acteur majeur du secteur minier mondial, est le plus grand producteur de molybdène en Chine et le deuxième producteur de cobalt à l’échelle internationale. Cotée aux Bourses de Hong Kong et de Shanghai, l’entreprise excelle dans l’exploration, l’exploitation, le traitement et la vente de métaux essentiels comme le cuivre et le cobalt. Cette expertise sera déterminante pour le succès du projet Heshima.

La collaboration entre CMOC et MES, qui possède une expérience solide en ingénierie et construction électrique, promet de dynamiser l’économie congolaise. En parallèle, MES a récemment inauguré la première usine de fabrication de câbles en cuivre dans le Haut-Katanga, réduisant ainsi la dépendance du pays aux importations.

Ce projet ambitieux, en conjuguant l’hydroélectricité et l’énergie solaire, s’inscrit dans une dynamique de développement durable et de croissance économique, positionnant la RDC comme un futur hub énergétique en Afrique centrale.

M. KOSI

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une