spot_imgspot_imgspot_img
AccueilExpertRpportsÉvaluation mondiale des droits des travailleurs : un tableau contrasté selon les...

Évaluation mondiale des droits des travailleurs : un tableau contrasté selon les régions

spot_img

La Confédération syndicale internationale (CSI) a récemment publié son dernier rapport, offrant un panorama global des conditions de travail à travers le monde en 2023. Cette étude met en lumière les disparités flagrantes en termes de protection des travailleurs, classant 149 pays sur une échelle allant de 1, pour des violations sporadiques des droits, à 5, indiquant l’absence totale de garanties des droits suite à un effondrement de l’État de droit.

Les résultats de l’étude révèlent que des régions telles que l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie affichent les scores les plus bas concernant les droits des travailleurs, suggérant une garantie quasi inexistante de ces droits fondamentaux. Parmi les pays les plus préoccupants figurent le Bangladesh, la Biélorussie, l’Équateur, l’Égypte, l’Eswatini, le Guatemala, le Myanmar, la Tunisie, les Philippines et la Turquie. Ces nations démontrent un écart significatif dans l’application des normes internationales de travail, exacerbé par une gouvernance défaillante et des conflits persistants.

Le rapport met également en exergue la situation alarmante dans des pays en proie à un effondrement de l’ordre juridique comme l’Afghanistan, le Yémen, la Libye et la Somalie. Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord se distinguent par le score régional le plus bas, avec une moyenne de 4,53, suivie de près par la région Asie-Pacifique, affichant une moyenne de 4,13.

Au-delà de ces zones de crise, la CSI pointe du doigt les violations systématiques des droits des travailleurs dans des pays développés, y compris les États-Unis et l’Australie, ce dernier étant considéré comme moins favorable aux travailleurs que le Mexique. L’étude révèle une tendance globale inquiétante : 87 % des pays ont violé le droit de grève en 2023, marquant une augmentation significative par rapport à 63 % en 2014. De surcroît, des actes de violence à l’encontre des travailleurs ont été rapportés dans 30 % des pays évalués, et des assassinats de syndicalistes ont été recensés dans huit pays, la Colombie étant particulièrement touchée.

En contraste, l’Europe apparaît comme un bastion relativement sûr pour les droits des travailleurs, abritant tous les pays classés dans la catégorie la plus favorable de la CSI. La région bénéficie d’une note moyenne de 2,56 en 2023, soulignant un environnement de travail plus protecteur. Les nations scandinaves sont particulièrement mises en avant pour leur cadre législatif avantageux, même si des cas de violations sporadiques ne sont pas exclus. Cependant, des pays comme la France, l’Espagne et la Suisse ne figurent pas dans cette catégorie de tête, en raison de violations répétées des droits des travailleurs.

LA RÉDACTION

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici