spot_imgspot_imgspot_img
AccueilA la uneHausse de 15% : Encours des prêts bancaires au Cameroun atteint 9...

Hausse de 15% : Encours des prêts bancaires au Cameroun atteint 9 Milliards USD en 2023

spot_img

Le secteur bancaire camerounais a connu une dynamique significative en 2023, marquée par une augmentation notable des prêts accordés aux agents économiques. Selon les données récemment publiées par le Conseil national économique et financier (CNEF), l’encours des prêts intérieurs a grimpé de 15%, atteignant ainsi la somme impressionnante de 5 404,2 milliards FCFA, soit environ 9 milliards de dollars US, à la clôture de l’exercice.

Cette croissance est portée par une expansion de 14% des prêts aux entreprises privées, ainsi qu’une hausse encore plus marquée, atteignant 20,5%, des prêts accordés aux particuliers. En conséquence, ces deux segments de clients représentent désormais 78,25% du portefeuille des banques, soulignant ainsi l’importance croissante du secteur privé dans l’économie nationale.

Cependant, cette progression contraste avec la situation de l’État central, dont l’encours des prêts a diminué d’environ 40% au cours de la même période, réduisant ainsi sa part de marché à 3,38%. Cette tendance reflète probablement des priorités budgétaires différentes et des politiques de financement divergentes entre le secteur public et privé.

Analysons maintenant la répartition des prêts par type d’instruments financiers. Selon le rapport du CNEF, les crédits à l’investissement ne représentent que 10% du portefeuille global, tandis que les prêts destinés à l’équipement, à la consommation et les avances de trésorerie captent une part plus importante des financements, avec respectivement 17,16%, 17,36% et 15,84%.

Cette augmentation significative des prêts bancaires s’accompagne néanmoins d’un risque accru de non-remboursement. En effet, le portefeuille des créances en souffrance a atteint 723,1 milliards FCFA à la fin de l’année 2023, contre 646,6 milliards FCFA l’année précédente. Pour faire face à ce risque, les établissements bancaires ont constitué des provisions règlementaires d’un montant total de 552,6 milliards FCFA.

Dans ce paysage financier en évolution, il convient de souligner le leadership d’Afriland First Bank, dirigée par le milliardaire camerounais Paul Fokam Kammogne, qui domine le marché du crédit avec un encours impressionnant de 1 241 milliards FCFA. Cette institution est également la seule à avoir franchi la barre symbolique des 1000 milliards FCFA en termes d’encours. Les autres acteurs majeurs incluent Société Générale, SCB, BICEC et la banque étatique Commercial Bank.

En conclusion, avec un encours total des dépôts bancaires s’élevant à 7 723,4 milliards FCFA, représentant 12,79 milliards de dollars, le secteur financier camerounais continue de jouer un rôle essentiel dans l’allocation des ressources et le soutien à la croissance économique. Toutefois, les défis liés à la gestion des risques de crédit demeurent une préoccupation majeure pour les institutions financières dans le pays.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

Le prix du ciment baissera pendant la saison sèche dans le Kasaï Oriental

Le prix du ciment devrait baisser pendant la saison sèche dans la province du Kasaï Oriental, en République démocratique du Congo, grâce à l'amélioration des conditions de transport routier...

Plus de 150 000 tonnes de Maïs en péril : le cri d’alarme des jeunes agriculteurs d’Aru

La saison agricole a été fructueuse pour les jeunes agriculteurs d'Aru, qui ont produit plus de 650 000 tonnes de maïs depuis le début de l'année. Cependant, malgré cette abondance, plus de 150 000 tonnes risquent de se détériorer dans les entrepôts d'Ingbokolo et d'Ariwara, faute d'acheteurs et de moyens logistiques adéquats.

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici