spot_imgspot_imgspot_img

Commerce extérieur : hausse de 1,82 % du prix de l’étain sur les marchés internationaux

Partager

La valeur de l’étain, un produit d’exportation essentiel pour la République démocratique du Congo, a enregistré une augmentation significative de 1,82 % sur les marchés mondiaux au cours de la semaine du 19 au 24 février, par rapport à la période précédente du 12 au 17 février 2024, révèle un communiqué officiel rendu public jeudi.

Selon les données communiquées par la Commission nationale des mercuriales du ministère du Commerce extérieur, les prix des produits miniers tels que l’étain et le tantale ont connu une progression notable sur les marchés internationaux. L’étain s’est négocié à 26 275,00 dollars américains par tonne, en hausse par rapport aux 25 805,00 dollars américains précédents, tandis que le tantale a atteint 224,00 dollars américains par gramme, contre 223,80 dollars américains auparavant, représentant respectivement des augmentations de 1,82 % et 0,09 %.

En revanche, d’autres produits miniers comme le cuivre, le cobalt, le zinc et l’or ont enregistré des baisses de prix sur les marchés internationaux au cours de la même période. Le cuivre s’est négocié à 8 138,65 dollars américains par tonne, en baisse de 2,47 %, le cobalt à 27 973,00 dollars américains par tonne, en baisse de 1,60 %, le zinc à 2 314,05 dollars américains par tonne, en baisse de 4,97 %, et l’or à 65,31 dollars américains par gramme, en baisse de 0,62 %.

Par ailleurs, le prix de l’argent est resté stable à 0,73 dollar américain pendant la période analysée.

Cafés robusta et arabica : une augmentation de prix sur les marchés mondiaux

En parallèle, les deux variétés de café, robusta et arabica, ont également enregistré une hausse de prix sur les marchés internationaux au cours de la semaine du 19 au 24 février.

Le café robusta s’est négocié à 3,14 dollars américains par kilogramme, enregistrant une augmentation de 1,95 %, tandis que le café arabica a atteint 3,18 dollars américains par kilogramme, soit une hausse de 1,27 % par rapport à la période précédente.

En revanche, d’autres produits agricoles et forestiers tels que le cacao, le caoutchouc, la papaïne, les écorces de quinquina, la poudre de totaquina, le sel de quinine et le rauwolfia sont restés stables pendant la semaine sous revue.

Ces variations de prix, qu’elles soient à la hausse, à la baisse ou stables, sont le résultat des fluctuations de l’offre et de la demande sur les marchés internationaux ainsi que des dynamiques de la chaîne d’approvisionnement.

Contactez l'équipe de Lepoint.cd via notre adresse e-mail : Contact@lepoint.cd

En savoir +

A la Une